AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Registre des familles de sang purs anglaises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://hidden-thestral.forumactif.org

administratrice

ϟ PARCHEMINS : 93

MessageSujet: Registre des familles de sang purs anglaises    Lun 21 Juil - 12:27

Les familles proches du gouvernement



Les Black


Très certainement une des plus anciennes et respectable famille sorcière à sang-pur anglaise. La vieille tapisserie qui orne le mur de la bibliothèque du Manoir Black -un imposant édifice de pierre qui sert principalement de lieu de réunion familiale et demeure de l'actuel patriarche de la famille Orion Black - montre une famille qui existe depuis le 13eme siècle. La devise de la maison est "Toujours pur", écrite en français, mais personne n'a jamais pu se mettre d'accord si c'est parce que les premiers Black étaient français ou un signe de puissance car pendant longtemps, le français était la langue de la cour, de la politique, du pouvoir.

Car la famille Black a toujours été attirée par le pouvoir. Sa richesse acquise au fil des années par un fin flair en affaire et marchandage, a permit à la famille d'apposer son nom sur les plus grandes constructions. On dit qu'elle aurait fournir des fonds à Poudlard, qu'elle aurait aider à la création de Sainte Mangouste, qu'elle aurait participé au très nombreux gouvernements sorciers qui se sont succéder au fil des siècles.

Quasiment tous les membres ont eu un travail au Ministère de la Magie, jusqu'à avoir un Premier Ministre Sorcier Black au 17ème siècle. La famille préfère toutefois rester dans l'ombre, à jouer les marionnettistes, à arranger les affaires qui servent leurs intérêts et ceux des sang-pur par la même occasion. Bien qu'elle ne soit pas noble, la famille a une grande influence, de très nombreux amis et les alliances passés font que la plus grande majorités des familles sang-pur sont liés entre elles par des mariages avec des Black.

La pureté du sang est primordiale pour elle. Certains cas de consanguinité ont été constatés par le passé, ceux qui dérangent ont été cachés et les traîtres à leur sang reniés. Ainsi, la vieille tapisserie comporte des traces de brûlure à plusieurs endroits, des membres qui ont salis le nom pur de Black. Malgré ces nombreuses brebis galeuses, la famille n'a jamais perdu sa puissance même si sur le plan humain, elle ne compte que très peu de membres au nom Black qui survivent. Actuellement, l'héritier direct d'Orion est son fils aîné, Nathaniel Black ainsi que les deux enfants de ce dernier, Emelyne et Edward. La lignée a toujours réussi à survivre et à subsister au fils des siècles, au grand dam de leurs ennemis.

De plus, les Black croient en la supériorité du sang pur, et des sorciers sur les moldus. Beaucoup ont nourris le rêve qu'un jour, les sorciers se révéleront au grand jour et contrôleront ce monde qui doit être le leurs. Ils ne cachent pas leurs animosité envers ces êtres inférieurs, ont fait passer des lois anti-moldus, et même participé à des chasses quand elles avaient lieux dans les périodes sombres de l'histoire sorcière. Ils considèrent que les sorciers né-moldus sont des voleurs, des erreurs tout comme les cracmols, qu'ils ne devraient pas vivre comme les autres sorciers. Pour les plus extrémistes d'entre eux, ne pas vivre du tout. Ces plus sombres idées, la famille les garde pour elle, pour ne pas entacher sa réputation même si tout le monde connait leurs idées, les non-dits restent leur force et permettent leur puissance. Avec la prise de pouvoir actuelle et les directives du nouveau gouvernement, les Black les soutient d'autant plus, opportuniste, voyant la un moyen de s'asseoir encore plus sur le pouvoir jusqu'au jour bénit où les sorciers se révéleront au grand jour et contrôleront le monde.



Les Crowford


On dit que l'argent endurci les cœurs les plus tendre. Ou encore qu'il rend heureux. C'est peut-être le cas, mais pour les Crowford, ce qui importe, c'est que l'argent apporte le respect et l'obéissance des autres, et ça tombe bien, parce que leur famille fait parti des plus fortunées d'Angleterre, ce qui n'est pas peu dire.

La légende raconte que leur fortune vient d'un de leur valeureux ancêtre, Maximus Crowford : on dit que, pour sauver sa femme malade, il avait parcouru le monde à la recherche d'un remède magique qui, disait-on, était gardé par un terrible dragon. Lorsqu'il trouva l'endroit secret, il lutta vaillamment contre la bête et la tua, ramenant chez lui le breuvage. Sa femme guérit et il revendit l’élixir à prix d'or, marquant le début de la richesse des Crowford.

Depuis lors, cette famille s'est toujours trouvée dans les hautes sphères du pouvoir, murmurant dans l'oreille des rois, puis des ministres, les bonnes décisions à prendre, et s'assurant un avenir prospère.

Il suffit de regarder les archives familiales -bien gardées dans la bibliothèque de leur immense demeure- pour comprendre que cette histoire n'a rien de vraie. Leur fortune vient seulement d'un ancêtre banquier qui a su investir au bon moment et avoir la main leste sur l'argent qui passait devant lui.

La seule chose à retenir de cette fausse rumeur, c'est la capacité des Crowford à arranger les choses en leur faveur et à manipuler ceux qu'ils veulent. C'est une famille fière de ses principes, avec peu de morale mais beaucoup de prétention.

La famille Crowford est actuellement dirigée par  Alexandre Crowford, directeur du bureau international des lois magiques, aidé par sa femme Octavie, sa secrétaire. La coutume veut que les Sang-Purs se cantonnent à un héritier, mais l'ancien dirigeant préféra diviser sa lignée en deux, aussi Alexandre doit-il partager son influence et sa notoriété avec son petit frère, Maximilian. Si dans leur enfance, ils s'entendaient très bien, leurs relations sont à présent très tendues à cause de leur point de vue divergents concernant la manière de mener à bien les affaires familiales... Et Théodore, le fils Maximilian, né d'une mère moldue.

Si Alexandre aime se vanter de son propre fils Ezéchiel, hériter officiel de la famille, malgré ses actes qu'il juge déplacé -pourquoi fallait-il donc que son rejeton soit si insouciant?!- il passe son temps à dénigrer son neveu qui, affirme-t-il, déshonore les Crowford avec son sang souillé. Ce bâtard, comme il l'appelle, aurait dû rester avec sa mère et ne jamais savoir ses origines, tout comme lui l'avait fait avec le bébé illégitime qu'il avait eu d'une aventure d'un soir. En apprenant que cette femme avait un enfant de lui, il s'était arrangé pour l'empoisonner -ainsi elle ne révélerait jamais qui était le père- et la fille qui naquit, Elaeh Ollivanders, ignorait tout de son géniteur.

C'est ainsi que doivent être les Crowford : fiers, impitoyables et ambitieux. Leur gênes sont fait pour réussir, car après tout, on est Crowford, ou on ne l'est pas.



Les Miller


Les Miller sont le genre de famille aux principes vieux comme le monde, pas de sexe avant le mariage, pas de femme qui travaille, pas d'homme qui reste à la maison, ce genre de principes là, mais pas seulement, n'allez pas leur parler de moldus ou de nés moldus il vous demanderont ce que c'est, pour eux seul les sang-pur ont de l'intérêt. Ils ont tendances à être invités dans tous les soirées sorcières mondaine et sont bien évidement aussi hypocrites les uns que les autres. L'amis de mon ennemi est mon ami, voilà leur adage. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://hidden-thestral.forumactif.org

administratrice

ϟ PARCHEMINS : 93

MessageSujet: Re: Registre des familles de sang purs anglaises    Lun 21 Juil - 12:31

Les familles indépendantes du gouvernement



Les Blackery


Les Blackery et la politique, ça fait deux. D'aussi loin que remontent les archives, aucun de ses membres ne s'est jamais avisé de faire partie du gouvernement ou encore simplement travailler au Ministère. Pas vraiment qu'ils aient eu quelque chose contre, mais les jeux de pouvoir se sont pas vraiment leur tasse de thé. Non le vrai dada des Blackery c'est les balais. L'Histoire de la Magie compte nombre de Blackery ingénieurs en balais, chargés de développer de nouveaux modèles, perfectionner les anciens... Des pointures! Une activité qui a permis à des générations de vivre confortablement, sans pour autant tomber dans la richesse opulente.

Les moldus n'ont jamais été un problème particulier pour eux, ni les nés-moldus d'ailleurs. Il faut de tout pour faire un monde, hein? Et puis vous avez vu ce que les moldus peut faire avec leur TV... GT... Comment on dit déjà? Ah oui TGV?! Une technologie que plus d'un essaierait d'appliquer aux balais! Depuis la mise en place du nouveau gouvernement, la plupart des Blackery poursuivent leur vie sans trop de changement. Ils trouvent certes beaucoup de nouvelles mesures bien trop excessives, mais il faut être fou pour s'attaquer au gouvernement, ... non ?



Les Clayne


Les Clayne font parti d'une branche très ancienne, issue de la famille d'un des premiers empereurs du Japon. A cette époque, leur nom était encore Kuroinu, ce qui, mot à mot, signifie « chien noir ». A la base, il ne s'agissait pas réellement d'un nom mais plutôt d'un titre, qui ne s'acquérait qu'au prix d'une loyauté sans faille pour le pays et d'un courage à tout épreuve. Au fil du temps, les élus qui avaient gagné ce titre finirent par former une véritable famille, et c'est ainsi que les Clayne commencèrent leur histoire. Toujours fidèle à leur empereur, ils restèrent dans l'ombre pendant des années, veillant à la prospérité du territoire. Comme seuls des êtres d'exceptions pouvaient entrer dans cette branche sélective, les membres possédaient et se transmettaient de génération en génération des dons rares, tels que la voyance ou la métamorphose du corps humain, les deux plus grandes spécialités de la famille.

Malheureusement, en 1854, avec le pilonnage des ports japonais par le commodore Matthew Perry et la convention de Kanagawa qui s'ensuivit, le Japon fut contraint d'ouvrir ses frontières à l'Occident, et cela marqua le lent déclin des Kuroinu qui, effaré et honteux d'avoir perdu la bataille, s'exilèrent en Angleterre.

Là-bas, la prononciation de leur nom passa progressivement du « Kuroinu » à « Cloyne » qui, au finale, devint « Clayne » pour le rester. En 1908 pourtant, alors que la famille tombait dans l'oubli, Henry Clayne décida qu'il était temps de s'imposer sur cette terre nouvelle plutôt que de se morfondre dans le passé. Fort de sa nouvelle résolution, il comprit que pour se faire une place dans l'aristocratie anglaise, il fallait en faire parti. Aussi épousa-t-il une Sang-Pure de bonne famille. Il put alors participer aux réunions privées, et peu à peu réussi à acquérir un semblant de notoriété.

Mais Henry ne désirait pas être trop connu. Tous comme ses ancêtres, il ne voulait pas attirer l'attention sur lui, car s'exposer au grand jour, c'est risquer de tout perdre du jour au lendemain. Il se mit alors à se frayer un chemin parmi les grands du ministère, tissant des liens çà et là, nouant des pactes implicites et offrant des services de temps à autres. Pour la haute bourgeoisie, les Clayne étaient loin d'être une menace. Ils étaient plutôt comme de très lointain petit nuages blancs dans un ciel bleu clair.

Nuages qui étendirent leur emprise d'année en année, tant et si bien qu'à ses 45 ans, Henry était presque au sommet de l'influence ministérielle. Oh bien sûr personne ne s'en rendait compte. Il était discret et savait qu'un face à face direct avec les grands nobles condamnerait sa famille à une nouvelle période d'oubli, voire même à une extinction. Il resta donc discret, utilisant les dons naturels hérités depuis la nuit des temps pour affermir son pouvoir.

Comme le don de voyance ne s'était plus manifesté depuis plusieurs générations, Henry voulu forcer le destin et faire revenir cette faculté dans la famille. Il remua ciel et terre pour trouver une voyante à faire épouser à son fils, en vain. D'autant plus que le fils en question s'était amouraché d'une sorcière de famille modeste. Sorcière qui s'avéra justement posséder le don tant recherché. Heureux de voir que son héritier et lui avaient trouvé un point d'entente, ils se fiancèrent et eurent deux fils.

En vieillissant, il fut pris de nostalgie. Petit, il avait adoré lire les récits de ses ancêtres, et il avait l'impression de les trahir en reniant ses origines. Aussi fit-il épouser à son petit-fils aîné, Jovan, une japonaise de Sang-Pur. Ainsi mourut-il, l'esprit serein et apaisé de savoir que sa famille était entre de bonnes mains.

Jovan Clayne marcha sur les traces de son grand-père, à la différence près qu'il ne voulait plus rester dans l'ombre. Non, les Clayne étaient resté méconnus trop longtemps, et il était temps que le monde sache leur force et leur puissance. Il voulait de la reconnaissance, et pour se faire connaître et contrôler un pays, quoi de mieux que de diriger un journal ? Il travailla d’arrache-pied pour obtenir le poste qu'il convoitait, tirant les ficelles que son père et grand-père lui avaient transmis, faisant jouer les anciennes alliances, et finalement, fut nommé Directeur de La Gazette, le journal le plus lu des sorciers anglais.

Enhardi par sa victoire, il voulu plus, encore plus. Lors de la chute du gouvernement, il soutint les nouveaux arrivants au pouvoir afin de garder sa place. Il voulait pour ses enfants, Kendra et Morgan, le meilleur avenir possible, et pour cela, il lui fallait argent, force, et respect. Il aurait aimé avoir l'aide de son frère cadet, mais celui-ci était entièrement pris par son activité de vétérinaire et se fichait bien du monde extérieur, même de ses propres enfants.

Pourtant, ses choix ne rendirent pas sa fille plus heureuse, bien au contraire. Persuadé qu'il se trompait de route, elle décida de la convaincre de se retourner contre le gouvernement, chose qu'après quelques mois, elle réussit à faire. Mais ledit gouvernement voyait cela d'un œil mauvais : Jovan avait trop attiré l'attention sur lui, et comme l'avait prédit Henry, trop d'attention était un risque dangereux. Le ministère assassina celui qui était désormais un traître, ainsi que sa femme et sa fille. Jovan, Yukari et Kendra Clayne furent enterrés le 13 novembre 2012, et seul quelques personnes assistèrent à l’événement, dont le frère de Jovan, désormais premier héritier des Clayne. Morgan, le fils de Jovan, fut épargné, mais on lui effaça la mémoire et il ne garda plus aucun souvenir de sa vie passée.

Le monde ignore cependant que Kendra survécut à la tentative d'assassinat, et vit à présent sous le nom d'Eden Winfield. De leur côté, ses cousins, Ruby et Hélynah, vivent leur vie sans savoir la vérité sur leur oncle, Kendra et Morgan.



Les Ollivander


On dit que ce nom signifie celui qui possède la baguette d'olivier, ce qui laisse supposer que le premier Ollivander installé en Grande-Bretagne venait d'un pays méditerranéen. Une légende que personne dans la famille n'a cherché à éclaircir. La vérité est en fait tout autre. Si aujourd'hui les Ollivander portent ce nom c'est parce qu'ils ont été les premiers à fabriquer une baguette avec du bois d'olivier. La commande avait été passé par un seigneur Grec qui avait mis au défi plusieurs fabriquant de baguette, mais seule l'ancêtre Ollivander y est parvenu. Si à l'époque la baguette avait choisi le fils de ce seigneur comme propriétaire, elle a été, depuis, restituée aux fabricants de baguettes qui la gardent précieusement dans leur coffre avec toutes les autres baguettes célèbres qu'ils ont fabriqués et qu'on leur a rendu.

Depuis toujours, les Ollivander sont associés aux baguettes magiques, ce qui est normal étant donné qu'il s'agit de la plus vieille famille de fabricants, le secret des baguettes se transmettant de génération en génération. On peut d'ailleurs lire sur la devanture de leur magasin : « Ollivander - Fabricants de baguettes magiques depuis 382 avant J.-C.».

Aujourd'hui l'héritière de cette famille n'est autre qu'Elaeh Ollivander qui a repris le magasin familiale après la mort de son grand père. Après avoir été instruite par ce dernier, elle a fait le choix audacieux de compléter sa formation en allant étudié avec Gregorovitch afin d'apprendre les secrets bulgare de la conception si laborieuse des baguettes.  
Revenir en haut Aller en bas
 

Registre des familles de sang purs anglaises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hidden Thestral :: ADMINISTRATION :: Contexte, Réglement & Co :: Index du sorcier-