AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 The Lion and the Rose ~ Emelyne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ PARCHEMINS : 352

MessageSujet: The Lion and the Rose ~ Emelyne   Lun 14 Juil - 20:10





The Lion and the Rose


 



Le 1er Mars
Ezéchiel tapotait sa feuille avec la pointe de son stylo, fixant l'horloge qu'il avait installé au dessus de son bureau. Histoire d'avoir toujours l'heure sous les yeux. Comme ça, dès qu'il était l'heure de partir, il ne ratait pas une seconde ! D'ailleurs il n'attendait que ça, que ce soit l'heure ! Il en avait marre. Marre de ce boulot pourri ! Ah, directeur de la commission d'enregistrement des nés-moldus, ça faisait beau sur le papier, ça c'était sûr... Mais une fois qu'on était coincé à ce poste on comprenait sa douleur ! Enfin de toutes façons, lui n'avait jamais voulu faire ça. C'était encore une des merveilleuses idées de son père -décidément, qu'est ce qu'elles étaient nulles ses idées!- et celle là, il n'avait pas pu la contourner. D'habitude il se débrouillait toujours pour ignorer les ordres de son géniteur, mais parfois il n'avait pas le choix... Tss. Père stupide. Il allait le faire mourir d'ennui !

Il soupira. Il n'avait même pas envie de draguer les filles du Ministère. Il aurait bien continué son livre, mais il venait de terminé celui qu'il avait emporté. Merlin comment pouvait-on s'ennuyer à ce point ? L'horreur. S'il pouvait emporter Beny avec lui ce serait tellement mieux... En parlant de Beny il avait quelque chose à régler lui. Ça faisait déjà un moment qu'il y pensait... Il avait conscience qu'il n'arrêterait pas d'aimer la pâtissier. Pendant presque dix ans il avait essayé de se convaincre qu'un jour ça lui passerait, qu'un jour il pourrait se dire que cette période était derrière lui, il l'avait attendu, espéré, il avait prié pour que ça cesse, mais non. Il était toujours amoureux, lui, Ézéchiel Uriel Crowford, et il venait tout juste de daigner reconnaître que... Cet amour idiot semblait décider à ne jamais disparaître.

Génial. Il aimait un poufsouffle niais fan de pandas et de licornes. Il avait eu des années pour s'y faire mais ça l'exaspérait encore. Sur tous les gens de la planète il avait fallu qu'il tombe sur lui ! Lui ce garçon naïf, crédule et... Et atrocement adorable. Avec un sourire trop mignon. Il soupira. Il ne savait pas si Beny l'aimerait un jour, mais ce qui était certain, c'était que l'ancien serpentard ne pourrait jamais tomber amoureux d'un autre. Or il était fiancé. Alors certes, il y avait des Sang-Pur infidèles, mais... Il avait beau changer de partenaires tous les soirs, il avait des principes. Pour lui, une fois qu'on était casé, l'infidélité... Bah, ça pouvait se comprendre, mais personnellement, il ne le ferait pas. Par respect pour la personne avec qui il sortait.

S'il se mariait avec Emelyne, il serait peut-être son mari, mais son cœur resterait à Beny -argh il n'avait pas à croire qu'il en venait à dire des choses aussi mielleuses!- et ce n'était pas correct vis-à-vis de la jeune fille. Il appréciait beaucoup l'ainée des Black, elle faisait même parti des peu de gens qui avaient gagné son respect par sa maturité et son charisme. Et pour cela, il ne voulait pas se marier avec elle. Parce que se marier signifiait appartenir à l'autre, et que lui ne pouvait pas lui appartenir, même avec toute la bonne volonté du monde. Il considérait ça comme une insulte, de s'engager avec une personne sans se prêter au jeu. Et il ne désirait pas l'insulter.

Il se doutait qu'Emelyne ne serait pas du même avis. Évidemment. Ce n'était pas très flatteur de voir son fiancé débarquer et annoncer qu'il renonçait à ses engagements. Ezé avait un peu de peine à faire ça, et n'y allait pas de gaîté de cœur, mais ç'aurait été contraire à ses principes que d'accepter ça. Sans compter que si un jour par miracle Beny tombait amoureux de lui, il voulait pouvoir l'aimer sans restriction. Et être marié avec une autre était une restriction considérable. M'enfin il doutait fortement que ça arrive un jour. Il espérait que la brune ne lui en tiendrait pas trop rigueur... Parce qu'il l'aimait bien.

N'y tenant plus, il se leva. Au diable l'heure ! Pour 20 minutes d'avance, on n'allait pas en faire tout un plat. Il en avait trop marre ! Et puis il allait passer à Poudlard, comme ça, ce serait fait et il ne pourrait plus revenir sur sa décision. Bon évidemment, prévenir sa fiancée, ce n'était pas prévenir son père. D'ailleurs il ne comptait pas mettre le patriarche de la famille au courant avant un moment. Il tenait à sa tranquillité et si son père l'apprenait, il n'aurait de cesse que de le harceler pour le faire changer d'avis. Alors autant lui laisser croire qu'il était toujours d'accord.

Il sortit du Ministère et transplana devant le château, où il attendit patiemment qu'on vienne lui ouvrir. Heureusement ça ne prit pas trop de temps et à peine le portail fut-il ouvert qu'il s'engouffra dans le parc sans prendre garde à la personne qui était venu l'accueillir. Alors... Emelyne, où pouvait-elle bien être ? Il pénétra dans l'école. Ça faisait vraiment bizarre de remettre les pieds ici... Il y avait tellement longtemps qu'il n'était pas venu ! En tous cas rien n'avait changé. Il se rappela avec un sourire tous les mauvais coups qu'il avait fait avec Améthyste ou Arthy alors qu'il était encore élève. Surtout avec Améthyste en fait.

Un groupe de filles passa devant lui en gloussant et il en profita pour en intercepter une et lui demander où était Mlle Black. Elle l'ignorait. Forcément, vu la chance qu'il avait... Au bout de plusieurs essais, il finit par apprendre que sa fiancée était actuellement en cours de potions. Ah ben tiens ! Lui qui était monté devait redescendre. Enfin bon. La lumière se faisait plus rare au fur et à mesure qu'il s'enfonçait dans les profondeurs du château, jusqu'à arriver aux sous-sols. Voyons... C'était quel porte déjà la salle de classe ? Ah oui. Dingue comme ses souvenirs étaient exacts ! Pourtant ça faisait un moment qu'il avait quitté l'école...

Il entra sans frapper pour se retrouver devant une assemblée d'élève qui avaient tous les yeux rivés sur lui.

-Salut, je viens vous emprunter Emelyne un instant, fit-il au professeur avant de se tourner vers la demoiselle en question. Bonjour Sweetie, tu es resplendissante en uniforme. Tu permets que je t'enlève une minute ? J'aimerais te parler.

C'est vrai que l'uniforme lui allait bien. Bon, il avait toujours déploré le fait que les jupes soient si peu moulantes, mais ça lui allait bien. Il l'attendit puis se dirigea vers le bureau de l'enseignant. Oui, quitte à discuter, autant être à l'aise. Il entra dans la pièce et s'installa sur un fauteuil avant de braquer son regard vers la jeune fille.

-T'as l'air en forme, ça fait plaisir. Mais bon, on va sauter les salutations d'usages, tu m'en voudras pas, mais je viens de passer deux heures à m'ennuyer ferme, j'ai pas envie de m'engager là-dedans...

Et puis il avait toujours eu horreur des protocoles d'usage. Ça ne servait à rien à part perdre du temps et en plus c'était hypocrite parce que tout le monde s'en fichait.  



© Aelyne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ PARCHEMINS : 68

MessageSujet: Re: The Lion and the Rose ~ Emelyne   Mer 6 Aoû - 13:13

Aujourd'hui, cours de potion. La mine sombre, Emelyne descendait une à une les marches de l'escalier qui menait aux cachots, tel un condamné qui guidait à l’échafaud. La seule différente, c'est que le condamné, après, il en aura fini de sa torture alors que celle qu'Emelyne est quotidienne, et dure... dure...
L'année précédente, elle avait passé ces BUSE et ses résultats lui avaient permis de continuer les Potions. Si ça n'avait tenue qu'à elle, elle aurait arrêté, comme pour la Botanique, mais voilà, les Potions étaient une matière importante, et malgré son désamour pour celle-ci, elle ne pouvait passer outre. Alors, on prend sur soi et on y va. Heureusement qu'elle était intelligente et relativement douée, cela lui permettait de sauver les meubles même si cela n'avait rien d'exceptionnelle. Elle était moyenne et elle détestait cela. Et le fait de ne pas être douée dans une matière la rendait tout autant irritable, de mauvaise humeur, donc elle commettait plus d'erreurs et elle détestait encore plus ce cours. Un vrai cercle vicieux. Pourtant, durant son été, elle avait rendu visite à son fiancé, Ézéchiel Crowford, pour qu'il l'aide en Potion. Il était doué en cette matière et de judicieux conseils. Malgré tout, plus le temps passé, plus Emelyne avait l'impression que les Potions la détestaient autant qu'elle les détestait. C'était une remarque stupide, à en devenir paranoïaque mais elle avait réellement l'impression que sa texture ragoutante de son chaudron était toujours prête à la mordre.
La lumière naturelle déclinait peu à peu jusqu’à que les torches s'allument, l'air devenait de plus en plus humide, les grosses pierres dans les étroits couloirs étouffantes... Un lieu gère adéquat pour faire des potions! Et dire que la salle commune des Serpentards se situait aussi dans les sous-sols. La jeune fille se félicita que le Choixpeau se soit décidé pour Serdaigle, la tour lui était bien plus agréable. Les élèves de sixième année rentrèrent dans la salle, les chaudrons déjà installer sur les tables, un feu crépitait dans la cheminée pour essayer de réchauffer le cachot, le professeur se tenait devant son bureau, une fiole avec un liquide inconnu dans la main. Chacun s’installa à sa place, Emelyne sur le côté, le plus près de la porte. Et le cours commença. Une heure passa ainsi, le professeur parla, dicta les ingrédients sur le tableau, ils parlèrent théorie avant de passer à la pratique. Avec sa voisine, Emelyne commença à préparer les ingrédients lorsque le cours fut brusquement interrompu.
La porte s'ouvrit et un silence de plomb tomba dans la salle, même le professeur ne faisait plus un geste. La jeune demoiselle leva les yeux vers celui qui offrait un moment de répits dans son calvaire et en resta bouche bée. Les premières vapeurs de la potion lui faisaient avoir des hallucinations, c'était la seule chose qui pouvait expliquer la présence d'Ezéchiel Uriel Crowford à Poudlard, dans les cachots, au bout milieu du cours de Potions. Cela dit... Si c'était vraiment une hallucination, pourquoi les autres semblaient aussi le voir?!

- Bonjour Sweetie, tu es resplendissante en uniforme. Tu permets que je t'enlève une minute ? J'aimerais te parler.

Le professeur en resta stupéfait face à la demande incongru de l'héritier Crowford qui n'attendit aucune réponse de sa part pour ensuite parler de façon la plus naturelle du monde à Emelyne, sa fiancée. Surtout qu'il venait d'utiliser le petit surnom qui lui donnait et dans ce contexte-ci, la fit rougir. D'autant plus que tout le monde la fixait d'un air incrédule. La jeune demoiselle inspira un grand coup et leva. Bon, elle allait devoir faire face à cette désagréable situation avec diplomatie que lui imposait sa naissance.

- Veuillez excuser, Monsieur, le manque de civisme et de patience de Monsieur Crowford, mais si mon fiancé a fait ce déplacement jusqu'ici, c'est qu'il doit s'agir d'une urgence.

Elle regarda le professeur droit dans les yeux, histoire qu'il imprime bien ces paroles. Certains élèves murmuraient derrière eux, les plus malins -et instruits!- auront vite compris que le bel inconnu n'était pas n'importe qui, l'héritier d'une famille riche et puissante et que cette coincée de Black le connaissait très bien et qu'ils étaient... "liés". Ainsi, valait-t-il mieux les laisser régler leurs affaires. En privé. Ezechiel ne laissa pas encore plus le temps au professeur de répondre qu'il s'installa dans le bureau privé du maître de potions, suivis de près par Emelyne, qui hésita entre le maudire ou lui sauter au cou de joie. Le jeune homme s'installa dans un fauteuil, tandis qu'elle refermait la porte derrière eux et resta debout au milieu de la pièce, fixa son fiancé qu'elle trouvait particulièrement étrange en ce jour. Il n'était pas aussi impulsif d'habitude, qu'est-ce qu'il pouvait le tourmenter à ce point?

- T'as l'air en forme, ça fait plaisir. Mais bon, on va sauter les salutations d'usages, tu m'en voudras pas, mais je viens de passer deux heures à m'ennuyer ferme, j'ai pas envie de m'engager là-dedans..

La jeune demoiselle resta silencieuse. Non, décidément, quelque chose n'allait  pas. Et quelque chose de très important. Et cela commença à l’inquiéter. Elle s'avança pour se trouver près l'héritier, s'installa sur le second fauteuil, en face de son jumeau, et s'avança vers lui, attentive au mal être de son ami.

- Merci... murmura-t-elle en réponse à son compliment. Par contre, sans vouloir te vexer, tu n'as pas l'air en forme. Outre le fait que tu t'ennuyais ferme, cela dit, on était deux, je ne pourrais difficilement t'en vouloir sur ce point-là.

Elle sourit doucement, parla calmement pour détendre Ézéchiel. Il savait qu'il pouvait lui faire confiance, tout lui dire. Après tout, à défaut d'un amour entre eux, leur couple ne pourrait fonctionner d'avec la confiance et l'amitié qu'ils se portent l'un envers l'autre. Et ça, ils avaient la chance de déjà la posséder.

- Alors, dit moi my Dear, que ce passe-t-il?
Revenir en haut Aller en bas
 

The Lion and the Rose ~ Emelyne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» [vente] R armure lion
» Question...(armure lion)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hidden Thestral :: POUDLARD :: Sous-Sol :: Bureau du Professeur de Potion-