AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 But you love lemon cakes! || Ezéchiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ PARCHEMINS : 24

MessageSujet: But you love lemon cakes! || Ezéchiel   Mer 28 Mai - 12:18

    Les yeux rivés sur l'horloge, je regardais les aiguilles bouger péniblement d'un chiffre à l'autre. Je savais que je n'avais pas le droit de me plaindre, ma position au sein du Ministère était on ne peut plus avantageuse. Mais personne ne m'avait précisé que l'ennui ferrait partie du travail! Etre la secrétaire du Ministre de la Magie n'était pas vraiment l'emploi le plus débordant du monde. La plupart de mes activités consistaient à envoyer des courriers, prendre des rendez-vous, refuser des visites et faire du café... Beaucoup beaucoup de café. Si bien qu'à la fin de la journée je sentais le hibou et la caféine. Mais comme j'avais pu le dire, me plaindre n'était pas une option.

    Cette matinée était d'autant plus lente que j'avais des plans pour le déjeuner ; j'avais rendez-vous avec Ezéchiel au Chemin de Traverse et, bien entendu, l'horloge faisait tout pour retarder cette échéance. J'aimais beaucoup la compagnie d'Ezéchiel, bien que nous n'ayons pas vraiment eu l'occasion de nous voir ailleurs qu'au cours des grandes soirées organisés par le gratin du Monde Magique. Nettement plus décadent que moi, le jeune homme avait un sens de l'humour qui me laissait toujours au bord des larmes. Il avait aussi le don d'éveiller ma curiosité. Après tout, je n'avais pas vu grand chose du monde si ce n'était Poudlard ou la petite bulle qu'était l'aristocratie magique. Son monde à lui était incontestablement plus vaste et intéressant, bien que nous partagions les mêmes cercles. Son métier, pour commencer, m'avait l'air incroyablement dangereux : Directeur de la commission d'enregistrement des né-moldus signifiait qu'il devait être au contact de sangs de bourbes toute la journée et ainsi risquer de se faire voler ses pouvoirs par l'un d'eux! Par Merlin, je n'osais même pas rester seule dans une pièce avec un sang de bourbe à Poudlard, alors en voir toute la journée!

    J'eus un frisson rien qu'à y penser. Un nouveau coup d'oeil à l'horloge m'indiqua qu'il me restait deux longues heures à tuer avant la pause déjeuner. Le Ministre n'était même pas au Ministère aujourd'hui, ce qui réduisait considérablement le peu d'activité qu'il me restait. Je soupirai un bon coup et vérifiai pour la centième fois le planning de ses rendez-vous...

    **

    A peine l'horloge eut sonné une heure de l'après-midi, je sautai sur mon manteau pour m'échapper. Toute frileuse que j'étais, le mois de février était une véritable épreuve pour moi. Aussi m'étais-je munie d'une longue écharpe et de gants chauds et confortables, cadeaux de Mère à Noël dernier, entre autres choses. "Tout droit arrivés de France, ma chérie", avait-elle précisé. "Le couturier utilise un sort spécial pour que le tissu et la fourrure produise de la chaleur dès que la température extérieure devient trop fraiche! Un vrai petit bijou!".
    Et vu le temps au dehors, ce n'était pas un achat inutile! Une vraie tempête de neige s'abattit sur moi à la seconde où je transplanai sur le Chemin de Traverse. Bien que jolie, la couche de neige s'accorda mal avec mes chaussures et je transplanai immédiatement plus près de Fortarôme, endroit où Ezechiel m'avait donné rendez-vous.

    L'air chaud de l'établissement me fit le plus grand bien. Je n'étais certes pas restée assez longtemps dehors pour avoir froid mais la neige avait au moins quitté mes chaussures. Je grimpai sur la pointe des pieds pour avoir une vue d'ensemble sur la salle, essayant de repérer le jeune homme dans l'assistance. Quand il me tapa enfin dans l'oeil, je sautillai jusqu'à sa table.


    "Pas étonnant que ce soit bondé ici, vu ce qu'il tombe dehors!"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ PARCHEMINS : 352

MessageSujet: Re: But you love lemon cakes! || Ezéchiel   Dim 8 Juin - 22:26

Le 16 Février

« L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ». Une maxime adopté par les Crowford depuis des décennies. Une vieille rumeur affirmait même, l'arrière-grand père d'Ezéchiel, qui l'avait inventé et popularisé. Tous les héritiers de la famille veillaient à respecter cet adage : c'était dans les coutumes familiales. Tous se targuaient de se réveiller aux aurores pour accomplir leurs nombreux devoirs matinaux et bien commencer la journée. Cette fierté se léguait se transmettait de descendants en descendants et avait toujours été vanté dans les soirées de Sang-Purs... Jusqu'à il y a quelques années. Parce que voilà : à leur grande honte, Alexandre et Octavie Crowford avaient enfanté d'un lève-tard. Ils avaient pourtant tout essayé : les vitamines, les réveils brusques ou en douceur à sept heure du matin (ce qui leur avait valu une flopée de sortilèges peu recommandés et fort désagréables) les remontrances et même les supplications -oui, les supplications. Mais rien n'avait eu d'effet. Leur tête de mule de fils restait désespéramment accroché à son lit jusqu'à onze heure, quel que soit le temps qu'il fasse dehors, à quelques exceptions près. Simple esprit de contradiction ou réelle paresse ? Ses parents n'avaient jamais pu le savoir.

Et ce matin là, comme à son habitude, Ezéchiel Uriel Crowford somnolait confortablement sous son épaisse couette en plumes de chouette*. Ça faisait déjà une demi-heure qu'il avait ouvert les yeux, mais il ne pouvait se résoudre à quitter son agréable cocon de chaleur. Et de toutes façons, il n'avait aucune raisons de se lever, alors pourquoi s'embêter à le faire ? La tête enfouie sous son oreiller, il pensait à la journée qui l'attendait. Pas de travail pour aujourd'hui, il avait fait son quota d'heures pour la semaine. Non, aujourd'hui, il allait voir Olivia. Ça faisait un moment qu'il ne l'avait pas vu, la petite. Fallait dire que ça faisait aussi un moment qu'il n'avait pas mis les pieds dans une réception, tout occupé qu'il était à fêter son anniversaire avec Améthyste et à élaborer des stratégies d'approche pour séduire Beny -malheureusement moyennement fructueuses puisque, même s'il était devenu son ami, il était loin de pouvoir prétendre au rôle visé de « petit ami ». Bon, au moins à présent il avait dépassé le simple stade de l'observation de loin et il pouvait lui parler mais quand même.... Il avait toujours envie de l'embrasser et de le serrer possessivement contre lui, et il devait se contenir, ce qui était passablement frustrant. Il essayait bien de se tenir loin de lui pour éviter de subir cette frustration, mais il devait être un masochiste caché parce qu'à chaque fois qu'il en avait l'occasion, il allait faire un tour à sa boutique pour engager la discussion avec lui. D'ailleurs dès qu'Olivia avait proposé qu'ils se retrouvent pour un déjeuner, il avait profité de sa proposition pour fixer leur rencontre chez le pâtissier. Juste pour le plaisir de le voir.

Mais bref. Pour le moment, c'était la jeune fille qui l'intéressait. Il l'avait toujours trouvé marrante. Elle avait su attirer son attention sans rien faire pour, c'était dire. En fait, elle l'avait intrigué. Là où il s'appliquait à tout faire pour rendre les ennuyeuses et longues soirées entre aristocrates un tant soit peu passables en draguant, provoquant des duels et répondant insolemment à tout va, elle se tenait droite, souriait aimablement et écoutait poliment les conversations autour d'elle en bonne Sang-Pur qu'elle était. Il s'était dit qu'elle avait l'air toute pure et fragile, et il avait voulu l'embêter gentiment un peu. Histoire de faire passer le temps. Il avait engagé le discussion avec elle en tentant de la choquer, mais au lieu d'être gêné ou outrée, elle avait ri de ses remarques. Il avait décidé qu'il l'aimait bien. Et depuis, ils se parlaient régulièrement. Il appréciait ces moments là, Olivia était relaxante et elle l'amusait avec ses grands sourires qui lui donnaient un air adorable -même s'il n'aurait jamais avoué à qui que ce fut qu'il trouvait certaines personnes mignonnes. Si l'héritier Crowford se mettait à dire que des gens étaient adorables, tout le monde arrêterait de le craindre et tout le monde saurait qu'il avait un cœur. Ce qu'il s'efforçait de cacher à tous ceux qu'il n'appréciait pas -ce qui signifiait qu'il s'efforçait de le cacher à tout le monde sauf à sa meilleure amie Améthyste, Beny, sa mère et Olivia. Parce que bon, si on commençait à ne plus avoir peur de lui, il n'aurait plus la paix, ni à son boulot, ni aux réceptions ni chez lui.... Ni nul part. Et il tenait à sa tranquillité. Et à son honneur. Il était un serpentard tout de même ! Pas un poufsouffle !

L'ancien serpentard fut interrompu dans ses réflexions par un gargouillement sonore. Maintenant qu'il y pensait... Il avait faim ! Il sortit un bras de sa couette, attrapa la clochette en verre posée sur sa table de nuit et l'agita avant de se dépêcher de remettre sa main au chaud sous ses couvertures.

N'aimant pas trop dépenser sa salive pour rien -et surtout pas le matin ni pour des créatures aussi insignifiantes que des Elfes- il avait vite renoncé à appeler ses serviteurs de vive voix pour leur expliquer qu'il voulait son petit-déjeuner. Ça prenait trop de temps. Agiter une cloche, ça allait bien plus vite. C'était le moyen qu'il avait trouvé pour que son petit-déjeuner arrive rapidement et sans qu'il ait à bouger autre chose que son bras.

Le plateau ne tarda pas à apparaître et il se résigna à s'asseoir pour le bien de son estomac. Une fois son repas engloutit, il daigna enfin se lever. Il allait finir par être en retard s'il ne s'activait pas un peu... Il ouvrit son immense garde robe qu'il balaya du regard avant de se décider pour un pantalon noir et une chemise grise faite sur mesure. Ensuite, il descendit les escaliers en marbre de la maison familiale, attrapa sa cape en fourrure de chartier et sortit. Il franchit les quelques mètres qui le séparaient du portail -là où se terminait le sortilège anti-transplanage- en pestant contre le froid et la neige et transplana. Merlin qu'il avait horreur du froid ! Il apparut directement sur le perron de la boutique et rentra sans attendre. Arf ! La neige, quel fléau vraiment !

Heureusement, il faisait agréablement chaud à l'intérieur. Il poussa sans état d'âme une grand-mère qui lui bouchait le chemin jusqu'à la table de libre qu'il convoitait et s'assit en posant soigneusement sa cape sur le dossier de sa chaise. Olivia n'était pas encore arrivée, mais il savait qu'elle n'était pas du genre à le faire attendre et qu'elle ne tarderait pas, aussi n'engagea-t-il pas la conversation avec Beny, se contentant de le saluer de loin  avec un sourire aguicheur -qu'il était certain qu'il prendrait pour un sourire chaleureux plutôt que séduisant mais passons. Il ne put s'empêcher de fondre -intérieurement bien sûr, il n'allait pas non plus fondre publiquement!- lorsque le jeune homme lui adressa en retour une adorable bouille contente en lui faisant un grand signe de la main. Cependant, vu le monde qu'il y avait, il retourna bien vite à ses clients et Ezéchiel à son observation de la porte.

Olivia arriva vite. L'ancien vert et argent retint un sourire amusé en la voyant se hisser sur la pointe des pieds pour arriver à scruter la salle et quand son regard se posa sur lui, il agita la main en souriant pour lui indiquer qu'il l'avait vu. Elle était attendrissante à sautiller vers lui comme une enfant et il lui tira une chaise pour qu'elle puisse s'asseoir à côté de lui.

-Moui, c'est sûr. La neige a le don faire entrer les gens dans les endroits chauds aussi sûrement que des gnomes dans leur terrier.

Même s'il se serait bien passé de la foule. Il aurait bien lancé deux ou trois sorts bien sentis pour faire baisser un peu la population de la boutique, mais il n'avait pas envie de créer de problèmes à Beny. Et puis, après tout, il était un être sociable -si si tout à fait- il pouvait bien supporter un bruit de fond. C'était pire dans les bars et ça ne le dérangeait pas trop. Mais les bars c'était différent. Bref.

-Ça va toi ? T'es pas encore morte d'ennui à ton travail ?

Parce que bon, déjà que lui s'ennuyait à son boulot -il avait horreur de la paperasse à remplir dès qu'on arrêtait un né-moldu- il n'osait pas imaginer ce que c'était pour elle. Secrétaire. Même si c'était celle du Ministre de la Magie, c'était un métier pas vraiment palpitant...



*NdA : Précision adressée aux membres de l'Association de Protection des Animaux Sorciers : aucune chouette n'a été brutalisée ou tuée pour la conceptions d'une telle couette. Le duvet des chouettes a été récolté dans les nids sans toucher aux volatiles ni dénaturer leur environnement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ PARCHEMINS : 24

MessageSujet: Re: But you love lemon cakes! || Ezéchiel   Ven 27 Juin - 11:02

    J'étais autant impatiente de me retrouver en compagnie d'Ezéchiel que de voir notre lieu de rendez-vous. C'était lui qui m'avait fait la suggestion et je devais bien dire que je n'y avais jamais fichu les pieds. Pour tout dire, je ne pensais pas avoir déjà mangé sur le Chemin de Traverse. Ce n'était que des troquets et des bistros, d'après mon père. J'avais d'avantage l'habitude de grands restaurants à la vaisselle élégante et aux plats raffinés, des endroits où le menu le plus abordable dépassait les 50 gallions.
    Autant dire que je ne manquai pas d'être surprise à la vue de l'établissement Fortarôme. Jamais je n'aurais pu imaginer qu'Ezéchiel déjeune dans des endroits si... Comment dire... populaires? Pas que la devanture soit déplaisante, au contraire! Je devinais que la neige cachait une jolie terrasse utilisable en été et la fumé qui sortait de la cheminé embaumait l'air d'une délicieuse odeur de pain et d'épices. Rien à voir avec ce dont j'avais l'habitude. Les vastes établissements de pierre, leur sophistication et l'étiquette avait laissé place à quelque chose de plus exigüe, rustique et douillet. Et bien que j'adorais les premiers, celui-ci ne tarda pass à me plaire!

    Mon impression se renforça d'autant plus quand je rentrais à l'intérieur. L'odeur des pâtisseries me monta à la tête et réveilla mon appétit. L'ennui au bureau avait nourri mon appétit, mon esprit s'étant focalisé sur mon estomac à défaut d'autre chose. Les gâteaux qui me passèrent sous le nez finirent de m'achever et je parti en quête de mon ami pour pouvoir commander au plus tôt. Par chance, je réuississis à dénicher l'ami en question et ne tardai pas à le rejoindre d'un bon pas tout en me débarrassant de mon attirail.

    Après quelques mots de circonstance concernant la météo, Ezéchiel me demanda des nouvelles de mon travail, soulignant la morosité de ce dernier. Je me laissai aller sur le dossier de ma chaise dans un grand soupir :

    "Si jamais je mourrais, l'administration trouverait encore le moyen de venir me faire valider des fiches protocole 5B dans l'au delà!"

    Je réalisai après coup que mon attitude n'était pas des plus correctes, surtout face à un autre agent du Ministère. Même si Ezéchiel était mon ami, peut-être n'apprécierait-il pas des commentaires de ce genre.


    "Enfin je veux dire... C'est bien, c'est très bien! C'es un super job, biensur! Mais un peu de peps ne ferrait pas de mal."

    La dernière innovation en date du service était d'avoir changé la couleur des fiches signalétique des sangs-de-bourbe du vert menthe au vert pomme et cela datait déjà d'un an! J'imaginais qu'Ezéchiel n'avait pas vraiment ce genre de soucis dans son département à lui. La commission d'enregistrement des nés-moldus, ça sonnait dangereux à mes oreilles. Sans doute parce que je n'aurais approché un voleur de pouvoir pour rien au monde.

    "Tu viens ici souvent?"

    Je regardai un peu autour de moi pour m'imprégner de l'ambiance. Les personnages hauts en couleur n'avaient rien à voir avec mes fréquentations habituelles et éguisaient un peu plus ma curiosité. J'ouvrai délicatement le menu et parcouru la liste des propositions. La plupart des choix tournaient autour du sucré et ma gourmandise eu pris le dessus que j'aurais choisi de gouter à tout! Mais comme ma mère n'avait cessé de me répéter : une demoiselle ne se jette pas sur la nourriture.

    "Tu me conseillerais quoi?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ PARCHEMINS : 352

MessageSujet: Re: But you love lemon cakes! || Ezéchiel   Sam 5 Juil - 16:45

C'est fou comme dès qu'on parlait de travail, les gens changeaient de comportement. Lui, il avait plutôt tendance à soupirer quand on lui en parlait. Elle aussi apparemment. En même temps... D'après ce qu'il avait compris, son boulot consistait à remplir des papiers pour la plupart. O bonheur. Qu'est ce que c'était ennuyeux ! Enfin il n'avait pas testé, mais il n'en avait vraiment pas envie ! Finalement son job a lui n'était pas si mal... D'ailleurs son commentaire le fit rire doucement. Ça oui, ça ne l'aurait même pas étonné qu'elle dise vrai, vu le caractère des gens qui bossaient avec elle...

-Certainement oui. Le Ministère est doué quand il s'agit de faire chier son entourage...

Il eut un sourire amusé en l'entendant se reprendre et essayer de se rattraper. Il leva tout de même un sourcil sceptique au « c'est un super job ». Honnêtement... Il en doutait. Enfin, oui, était super pour les opportunités qui en découlaient, mais en ce qui concernait les travail en lui-même... Il en doutait fortement.

-C'est bon Olivia, pas besoin de faire semblant. Tu peux le dire que c'est plus ennuyant que de s'occuper de verracrasse endormis, le Ministère n'en mourra pas !

Il y avait beaucoup de travail au ministère qui avaient tendance à être fort peu passionnants. Ézéchiel n'avait pas le pire, même s'il trouvait le temps long. Au moins de temps en temps, il y avait des fortes têtes rebelles qui refusaient de signer, et alors il était ravi ! Enfin un peu d'action ! Le mieux c'était quand Arthur lui ramenait des né-moldu en cavale. Parce que là, non seulement il avait de l'action, mais en plus ça lui faisait une occasion de voir son ami. Malheureusement la plupart du temps, les nés moldu venaient, attestaient leur arbre généalogique, remplissaient les papiers qui allaient avec leur statut et repartaient, la tête basse, sans aucune résistance. Les petits joueurs ! Il était bien d'accord avec Olivia, du peps, il en fallait, et pas qu'à son département !

La remarque de la jeune fille le sortit de ses pensées. S'il venait ici souvent ? Son regard se posa distraitement sur Beny, le suivant de son comptoir jusqu'à la table où il allait servir. Hum. Souvent ce n'était pas le mot. En fait il venait au moins une fois par jours, même s'il ne rentrait pas forcément. Parfois il passait devant la boutique et s'arrêtait devant juste pour voir le pâtissier de loin, et d'autres fois il rentrait et discutait un peu avec lui -en plus il avait droit à des gâteaux gratuits parce que le glacier l'aimait bien. Mais bon, il ne pouvait pas lui dire ça ! Ce serait avouer qu'il était amoureux, et il avait bien trop de fierté pour le faire.

-Hum... Régulièrement... répondit-il vaguement.

En plus ce n'était pas totalement faux, il venait vraiment régulièrement. Simplement de manière très régulière. Il regarda Olivia ouvrir le menu et il aurait juré avoir ses yeux briller en lisant la liste des sucreries. Il ne pouvait que la comprendre, lui aussi aimait manger -même s'il avait une petite préférence pour le salé- et ici, les gâteaux étaient vraiment bons. Pour sa part, le jeune héritier n'eut pas besoin de lire les propositions. Il les connaissait par cœur à force de venir. Et puis, son choix était déjà fait.

-Honnêtement ? Je te conseille tout le menu. Tout est super bon ! Après moi j'ai une préférence pour les desserts alcoolisés, ça doit être de famille...

D'ailleurs il avait décidé de prendre une forêt noire, il adorait ça, et celles de Beny avait le dosage parfait entre chocolat et alcool. Bon, il n'était vraiment objectif, mais ce qu'il faisait était réellement délicieux, sinon il n'aurait pas tant de clients !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: But you love lemon cakes! || Ezéchiel   

Revenir en haut Aller en bas
 

But you love lemon cakes! || Ezéchiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Let Love Lead The Way [PV]
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hidden Thestral :: LONDRES :: Le Chemin de Traverse :: Glaces Florian Fortarôme-