AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 it's time- Améthyste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

administratrice

ϟ PARCHEMINS : 181

MessageSujet: it's time- Améthyste   Dim 4 Mai - 22:07

22 février 2014

« La vérité … tu l'a veux réellement?» Shane regardait Arianne comme si ce qu'il avait à avouer était terrible, comme si cette vérité allait tout changer entre eux et les séparer à jamais. Arianne hocha la tête, les mains tremblantes, elle ne lâchait pas Shane du regard. Qu'allait-il lui arriver? Qu'allait-il advenir d'eux?Pourquoi les mensonges étaient-ils toujours plus facile à vivre? « La vérité c'est que je suis dingue de toi, de tes yeux, de tes lèvres, je ne peux pas me sentir heureux si tu es malheureuse. Je t'aime toujours. Je t'aimerai toujours, mais ce n'est plus possible Arianne, ce n'est plus possible parce que je t'ai menti. Je t'ai fais trop de mal pour que l'on soit tous les deux, pour que l'on revienne à la case départ, mais je ne peux pas supporter d'être loin de toi, pourtant j'y suis forcé sinon on risque encore de se brûler les ailes, je risque d'avoir encore le souffle coupé par tout ton être, toute ta personne et ça fait mal de te voir toujours avec un autre, d'être relégué à la seconde place.» Une larme coula le long de la joue d'Arianne, pas parce qu'elle était triste, mais parce qu'elle avait toujours su qu'il l'aimait et c'était suffisant.

Je n'avais pas encore écris la suite, je m'étais endormi sur ma machine à écrire. Le jour venait de se lever lorsque j'avais sombré dans un sommeil sans rêves. Un sommeil réparateur qui m'aidait à ne penser à rien, parce que ce n'était pas le cas du reste de la journée. Je pensais à trop de choses, trop de choses qui me rongeaient, qui me tiraillaient et qui me finiraient par me rendre dingue. Mon bureau est sans dessus dessous depuis quelques jours. J'ai reçu une lettre de poudlard. Ils ont acceptés ma candidature, l'autre bibliothécaire avait démissionné et j'en avais eu vent quelques jours plutôt, alors je me préparais à partir, sans dire au-revoir à personne. Mes placards étaient pratiquement vide, il ne me restait plus grande chose pour boucler ma valise et je tournerai définitivement la page. Cela fait deux semaines que je ne suis pas sorti d'ici, deux semaines que je continue d'écrire tous les jours et que je fini comme ça avachi sur ma machine. Je n'ai pas penser une seule seconde que je perdrais autant pied. Tout ça à cause d'Ezéchiel et d'Améthyste. Je me savais sensible, mais pas à ce point là. Je me découvre un peu plus chaque jour. Être loin de tout me fera du bien. Je ne sais pas réellement si Poudlard m'aidera à me retrouver, mais peut-être bien, en tout cas je ne peux plus reculer, j'ai dis oui. La lettre d'ailleurs est sur le point d'être envoyé, elle est là sur mon bureau et attend juste que le hibou de la famille revienne.

C'est un grincement du parquet qui me réveil. Je me redresse, baille et m'étire, c'est assez inconfortable de dormir avachi en fin de compte, je vais finir par avoir mal au dos à force, mais je dors rarement dans ma chambre depuis quelques temps, comme je sors rarement de cette pièce. Je n'ai pas vraiment le courage d'expliquer ce qui passe à qui que se soit, j'ai même oublié d'écrire un article pour le sombral, tout est encore là en ébauche, de toute manières ils n'ont pas réellement besoin de moi. Je me rends compte seulement après quelques minutes que je ne suis pas tout seul. Je tourne la tête pour voir Améthyste … non sérieusement? Qu'est-ce qu'elle vient faire là, c'est mon imagination ou s'est bien elle?

« Qu'est-ce que tu fais-là? Je t'ai promis que tu me reverrais pas, tu devrais me laisser tenir mes promesses, j'ai du travail.»


Je n'ai pas vraiment pris la peine de la saluer, ni de me lever pour la rejoindre, si c'est mon imagination alors elle n'est tout simplement pas réel et ça ne sert à rien de me lever. Quoi qu'il en soit le réveil est un peu difficile et la journée ne s'annonce pas glorieuse, mais qui sait, tout n'est pas encore écris, peut-être que le cours des choses va changer.

_________________
Hear me Roar
I got the eye of the tiger, the fire, dancing through the fire, 'cause I am a champion, and you're gonna hear me roar ∞
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

administratrice

ϟ PARCHEMINS : 571

MessageSujet: Re: it's time- Améthyste   Mar 3 Juin - 13:39

Deux semaines. Ça faisait deux semaines qu'Améthyste n'avait pas vu Dante, son ex petit ami et elle commençait à s'en mordre les doigts. Réellement. La dernière fois qu'elle l'avait vu...elle avait été horrible avec lui ! Elle s'était comportée comme une véritable garce. Véritable garce qu'elle était – peut être – un peu au fond d'elle, mais ce n'était pas une raison pour avoir agit de la sorte. Certes sur le moment ça l'avait soulagée et elle avait été – même si elle avait honte de l'admettre – heureuse de faire souffrir son ex aussi sûrement qu'il l'avait fait souffrir lorsqu'il l'avait quitté, mais avec le recul, elle s'était rendu compte qu'elle avait mal agit. Ce n'était pas parce qu'elle avait tourné la page et qu'elle était à présent heureuse avec Morgan qu'elle devait faire exploser son bonheur à la figure de Dante qui n'avait rien demandé. Ni de se servir de se bonheur tout neuf pour le faire souffrir parce qu'il était – apparemment – toujours amoureux d'elle. Elle avait agit de manière horrible et à présent elle s'en mordait les doigts puisqu'elle était rongée par la culpabilité ! Mais le pire dans tout ça avait été le comportement de son benêt de meilleur ami : Ezéchiel Uriel Crowford ! Le roi des crétins ! Ou plutôt, le champion pour agir avant de réfléchir aux conséquences de ses actes...

Qu'il l'est provoqué en pleine séance de dédicace passe encore, qu'il lui ait avoué qu'elle avait eu sa première fois avec lui et non avec son petit ami de l'époque...bon d'accord elle n'était pas tout à fait ravie qu'il soit au courant de ça mais là encore, elle pouvait comprendre ce qui était passé par la tête de son meilleur ami. Par contre, ce qu'elle ne cautionner pas et ce pourquoi elle en voulait au riche héritier c'était qu'il avait casser la baguette magique de Dante ! Pourtant, il avait bien vu l'effet que ça avait eut sur Benoît lorsque ce dernier c'était fait casser sa baguette ! Et encore, Ben n'était pas le genre à utiliser souvent sa baguette étant donné qu'il reconnaissait lui même qu'il était dangereux lorsqu'il faisait de la magie. Aussi, elle ne comprenait absolument pas comment il avait ne serait ce que pu avoir l'idée de casser la baguette de l'écrivain ! Enfin l'essentiel dans cette histoire était qu'il regrettait son geste, même s'il ne l'avouerait jamais. Heureusement, Améthyste avait le don de lire en Ezéchiel mieux que personne, elle savait donc qu'il regrettait son geste. D'ailleurs, si ça n'avait pas été le cas, il n'aurait jamais accepter de payer les sept gallions nécessaire pour offrir à Dante une nouvelle baguette. Elle avait récupérer l'argent auprès de son meilleur ami et depuis, elle le conservait dans une petite bourse en cuir qui ne quittait jamais son sac, attendant sagement qu'elle se décide à aller présenter ses excuses à l'écrivain. Elle savait qu'elle aurait du transplaner chez lui immédiatement, mais elle ne l'avait pas fait et à présent elle craignait de le revoir.

Et s'il ne voulait pas la voir ? S'il ne voulait pas lui parler ? S'il refusait de l'écouter ? S'il n'accepter pas ses excuses ? Et s'il se mettait à l'insulter ? Après tout elle le méritait, il avait tout à fait le droit d'être en colère après ce qu'il lui avait fait ! Et s'il se venger ? S'il la faisait souffrir à son tour pour lui faire regretter son horrible comportement ? Toutes ces questions tournaient et retournaient dans sa tête, lui causant d'immanquables insomnies et des tourments dont elle se serait bien passée. Finalement, ce fut en partie ça qui la décida à aller chez les Lovell. Ça et le fait qu'elle culpabilisait de plus en plus chaque jour du mal qu'elle avait fait à Dante. Après tout, bien qu'il l'ait plaquée sans aucune raison, il avait toujours été gentil avec elle et elle n'avait pas le droit de se comporter comme ça avec lui. Elle se devait de s'excuser, après s'il ne voulait plus la voir, libre à lui de le faire, elle ne comptait pas interférer dans sa vie.

Finalement, la journaliste parvint à s'armer de courage et à transplaner jusqu'à la demeure des Lovell. Ce fut Danny, la jeune sœur de Dante qui lui ouvrit et qui la conduisit jusqu'au bureau de son frère, après avoir constaté que sa chambre était déserte et que son lit n'était même pas défait. Lorsqu'elle entra dans la pièce, Améthyste trouva l'écrivain endormi sur son bureau, apparemment il s'était endormi là alors qu'il était occupé à écrire. Sûrement son prochain bouquin ou un article pour le sombral. Hésitante, la demoiselle fit un pas dans sa direction, se demandant si elle devait, ou non, le réveiller. Peut être ferait elle mieux d'attendre qu'il se réveille de lui même pour lui parler, certaines personnes étaient grognon au réveil, d'autant plus quand elles avaient mal dormi et, à en juger par sa position, il allait être dans un sale état quand il se réveillerait. Finalement, elle n'eut même pas besoin de trancher puisqu'elle fit grincer le plancher en avançant et qu'aussitôt après, il se redressa en baillant. La demoiselle le regarda se redresser puis se tourner vers lui sans trop savoir comment agir puis, quand il s'adressa à elle, elle prit la parole en avançant près de lui.

- Désolée, je ne voulais pas te réveiller... En fait, je suis venue pour m'excuser... Je n'avais pas à agir comme je l'ai fait la dernière fois et j'en suis sincèrement désolée. Je sais que tu avais décidé de ne plus me voir et c'est peut être égoïste de ma part de venir ici mais je me devais de te présenter mes excuses, sinon, la situation serait rester bloquée entre nous et ce n'est pas ce que je souhaite. Tu avais raison, c'est stupide de notre part, et surtout de la mienne, de s'envoyer ce genre de méchancetés. Malheureusement, je ne l'ai compris que trop tard donc voilà, je suis désolée.

Quelques pas la séparait encore de Dante, mais elle n'osait pas franchir cette barrière, elle n'osa pas non plus s'excuser pour Ezéchiel, et pourtant, il le fallait bien, si elle ne le faisait pas maintenant, elle ne le ferait sans doute jamais. Prenant son courage à deux mains, elle s'approcha du bureau de son ex et y déposa la petite bourse en cuir qu'elle avait sortit de son sac.

- Je suis aussi venue t'apporter ça et...m'excuser pour le comportement d'Ezéchiel, après tout j'en suis en partie responsable bien qu'il n'aurait pas du agir de la sorte. Je suis navrée qu'il t'ait dit toutes ces choses horribles et aussi qu'il ait cassé ta baguette magique, il a dépasser les bornes et il s'en excuse.

Bon, il ne la croirait sûrement pas, d'ailleurs la presque totalité de la communauté sorcière ne croyait pas Ezéchiel capable de s'excuser et pourtant, il était désolé, même s'il ne viendrait jamais lui dire. Foutues habitudes de sang pur et fierté mal placée !

_________________


Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

administratrice

ϟ PARCHEMINS : 181

MessageSujet: Re: it's time- Améthyste   Jeu 12 Juin - 16:18

Elle n'avait pas à être là, pourquoi lorsque je l'évite il faut toujours qu'elle revienne ? Je dois être maudit ou quelque chose dans ce genre là. Quoi qu'il en soit elle ne devrait pas être là, c'est beaucoup mieux pour nous deux, beaucoup mieux oui. Je ne pourrai plus supporter de la voir alors qu'elle m'a fait comprendre que je n'avais plus aucune place dans sa vie, alors qu'elle m'a menti quand on était en couple, alors qu'elle me mentait toujours et c'est blessant de l'apprendre par cet idiot de Crowford. Comment ma sœur à t-elle pu la laisser entre, comment peut-elle me faire ça? J'essaie de l'oublier, j'essaie de tirer un trait et si elle se montre tout le temps, je ne pourrais pas avancer. Elle est désolée, je n'ai pas levé les yeux vers elle, je continue à faire comme si elle n'était pas là, mais je ne peux pas. Je sens sa présence, je sens que je ne suis pas tout seul et ça me tue de devoir rester loin, de devoir subir ça. Je ne voulais pas que ça se termine comme ça. Je sais que je l'ai fait souffrir, je le sais, mais je ne pensais pas que je souffrirai autant qu'elle, je me croyais fort, mais je me suis trompé. Je ne suis rien, je ne suis personne sans amour. Elle est désolée. Je lève la tête, je ne m'étais pas attendu à des excuses, même si ses mots m'apaisent, je n'arrive pas à être content qu'elle soit là.

« Tu devrais partir. C'est mieux comme ça. Je ne voulais pas qu'on en arrive là, je suis désolé et tu le sais, maintenant s'il te plaît, je crois qu'il vaut mieux pour nous deux qu'on continue notre route chacun de notre côté.»


Je la regardais toujours et m'était approché un peu d'elle, ne voulant pas vraiment lui dire tout ça, mais il fallait. Je dois tourner la page et elle l'a déjà fait et à déjà recommencé sa vie ailleurs, je n'ai plus droit d'intervenir il est temps qu'on mette tout ça de côté, que pour une fois on agisse en adulte et pas comme des gamins. La colère est revenue m'envahir lorsqu'elle me dit qu'Ezechiel est désolé de ce qu'il avait fait, je doutais fort de ça. Je n'arrive pas à comprendre comment elle fait pour le supporter. Il me déteste depuis toujours et il m'a toujours détesté, pourquoi continue-t-elle à le soutenir?

« Je n'en veux pas de ses excuses, il n'a qu'à venir lui-même s'il veut vraiment s'excuser. Je ne veux pas lui devoir quelque chose alors sa baguette il peut se la garder. On sait tous que j'ai n'ai pas besoin qu'on me fasse des fleurs.»


Ma voix était dure, mais je n'en avais pas après Améthyste pour cette histoire juste après notre ancien camarade qui avait le don de tout foutre en l'air. Je me fou bien qu'il soit désolé, pourquoi le serait-il? A moins qu'il n'ai pris conscience de ce qu'il a fait, je ne pense pas qu'un jour lui pardonnerait et je ne veux pas avoir quelque chose qui lui appartient. Je me suis éloigné à nouveau d'elle, prenant soin de mettre quelques bouquins dans ma malle.

« Je m'en vais Améthyste. Tu vois, je tiens ma promesse. »


Je lui avais promis que je la laisserais tranquille et j'allais le faire. Poudlard avait besoin d'un nouveau bibliothécaire et c'était pile le job qu'il me fallait, plus stable, plus sur, plus éloigné d'ici. Je ne risque pas de la croiser là-bas. Ma décision était prise et personne, même pas elle, pourrait me dissuader de rester ici. M'éloigner me ferait du bien et nous ferait du bien.

_________________
Hear me Roar
I got the eye of the tiger, the fire, dancing through the fire, 'cause I am a champion, and you're gonna hear me roar ∞
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

administratrice

ϟ PARCHEMINS : 571

MessageSujet: Re: it's time- Améthyste   Ven 27 Juin - 17:57

Il lui demander de partir. Elle était venue, après deux longues semaines à être rongée par la culpabilité, dans le seul but de s'excuser et il lui demandait à présent de partir. Si Améthyste prit sa demande comme une claque, elle n'en laissa rien paraître et garda un visage impassible bien que désolé. Il trouvait préférable qu'ils continuent leur route chacun de leur côté et, sur ce point, elle était plutôt d'accord avec lui. Ils avaient tous les deux fait des erreurs concernant leur relation et à présent ils s'en mordaient les doigts. Si elle avait hésité aussi longtemps à venir le voir, c'était en partie parce qu'il lui avait promit de ne plus la voir et elle ne voulait pas qu'il se sente mal par rapport à sa visite, mais maintenant qu'elle était là, elle réalisa que, de toute manière, elle n'aurait pas pu le laisser partir – bien qu'elle ne pensait pas une seule seconde devoir le laisser partir au sens propre du terme – sans s'être excusée en bonne et due forme.

Par contre, elle était venue voir Dante avec une certitude : il n'allait pas croire – et en encore moins accepter – les excuses d'Ezéchiel. Elle savait bien que la situation entre eux était difficile. Elle était depuis qu'ils étaient élèves à Poudlard et même si la tension entre eux c'était calmé durant la période où Améthyste et Dante sortaient ensembles, elle n'avait que trop conscience qu'ils ne se supportaient pas. Pour preuve, la dernière fois qu'ils s'étaient vu, ils s'étaient battu et l'ancien serpentard avait cassé en deux la baguette de l'ancien gryffondor. La demoiselle fut presque rassurée de voir Dante s'énerver lorsqu'elle évoqua donc les excuses de son meilleur ami. Si cette amitié était un mystère pour un grand nombre de personnes, l'écrivain ne comprenait pas non plus l'attachement que la journaliste avait pour l'héritier, mais il ne comprenait pas non plus pourquoi elle le défendait et lui pardonnait ses écarts de conduite. Malgré ça, la demoiselle restait fidèle à ses principes : Ezéchiel faisait parti des rares personnes qui lui étaient chères et pour qui elle était capable de donner sa vie et elle ne le laisserait pas tomber, même s'il lui arrivait de faire des erreurs. Sans surprise, ce fut sur la défense qu'elle répondit à Dante sur l'épineuse question qu'était Ezéchiel.

- Ezéchiel est sincèrement désolé d'avoir cassé ta baguette et il le regrette. Il a compris qu'il avait fait une erreur en faisant ça et il s'en veut, même si tu ne sembles pas le croire. D'ailleurs, je pense que c'est plus judicieux qu'il ne vienne pas te présenter des excuses lui-même parce que remonté comme tu es, vous vous seriez encore disputer.

D'autant plus que son meilleur ami avait bien trop de fierté pour venir s'excuser. Les sang pur et leur foutu prétention... Poussant un soupir, elle mit la bourse en cuir dans les mains de l'écrivain.

- Ne joues pas l'enfant Dante, je te donne pas cet argent pour que tu sois redevable à qui que ce soit ou pour te faire une fleur. Ezé a cassé ta baguette, il est normal qu'il te rembourse, c'est ce qu'on appelle la politesse et la rédemption, mais si ça t'embête tant que ça d'accepter son argent, je vais te la payer moi même ta baguette.

Si la rivalité Ezéchiel-Dante l'agaçait quelque peu, Améthyste était néanmoins heureuse que l'histoire de sa première fois ne soit pas venu sur le tapis. Sur ce coup là, elle avait conscience qu'elle avait commis une erreur et pourtant, elle ne le regrettait absolument pas. Elle gardait aussi bien un bon souvenir de sa première fois avec son meilleur ami et que celle avec son ex petit ami.

Une surprise franche s'afficha sur son visage quand l'écrivain lui annonça qu'il s'en allait. Elle n'avait, jusque là, pas remarquer la malle qui se trouvait dans la pièce et qu'il était occupé à remplir. Elle avait du mal à croire qu'il s'en allait et pourtant, toutes les preuves étaient sous ses yeux. Quelques peu désemparée, il lui fallut une bonne dizaine de secondes pour réagir à cette remarque.

- Où vas-tu ? Demanda-t-elle sans prendre la peine de réfléchir.

D'un autre côté, ça ne la regardait pas vraiment. Il souhaitait partir pour repartir de zéro, de quel droit s'en mêlait-elle ? D'un autre côté, elle était réellement curieuse de savoir où est-ce qu'il avait choisi de redémarrer. Ce qui ne l'empêcha pas de culpabiliser parce qu'elle l'obligeait à quitter cette maison dans laquelle il avait toujours vécu.

_________________


Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

administratrice

ϟ PARCHEMINS : 181

MessageSujet: Re: it's time- Améthyste   Dim 24 Aoû - 11:13


Je n'ai pas pu m'empêcher de rire lorsqu'elle m'a dit qu'il était désolé d'avoir cassé ma baguette, sérieusement ça ne suffisait pas. Il le serait vraiment il serait venu me voir, mais visiblement il n'est pas assez mature pour ça et préfère se servir d'Améthyste pour qu'elle joue les hibou, si ça ce n'est pas pathétique … La politesse et la rédemption, laissez-moi rire, sérieusement s'il avait été poli il n'aurait pas dit tout ça et on en serait pas là, mais il semblerait comme toujours que mademoiselle Danton le soutenait et le défendait ce qui avait le don de m'exaspérer. Je m'étais arrêté de ranger mes affaires dans ma valise et m'étais tourné vers elle outré de constater que quoi qu'il puisse faire, il aurait toujours grâce à ses yeux.

« Ce n'est pas une question d'argent Améthyste. Je m'en fiche de son frique, j'en ai aussi. Je n'ai pas besoin de lui, je n'ai pas besoin de ses excuses et la politesse n'a jamais fait parti de son vocabulaire, mais bien sûr quoi qu'il fasse de toute manière tu lui trouvera des excuses, il aurait très bien pu me lancer un sort que ça aurait été pareil. Je n'ai pas besoin de sa pitié, ni de la tienne. »


Elle n'apprécierait pas ça, mais tant-pis au moins je mettais les choses au clair. J'étais sûr qu'il aurait très bien pu m'envoyer un sortilège dans la figure, il l'aurait fait parce que je suis né-moldu, il l'aurait fait pour d'autres raisons pourquoi devrais-je accepter ça ? Qu'il me casse ma baguette à été le coup de trop alors oui j'étais en colère contre lui, mais de toute manière je l'avais toujours été.

Où  j'allais ? C'est seulement maintenant qu'elle s'en souciait, c'est seulement maintenant qu'elle me le demandait, j'ai soupirer lassé de voir qu'au final je l'intéressais si peu. Pour la première fois depuis notre rupture je constatais qu'elle avait réellement tournée la page et que ce que je faisais n'avais pas vraiment d'importance et ça me rendait tellement triste. J'ai répondu simplement d'une voix que je voulais sûre :

« Loin. »


Elle n'avait pas tellement besoin d'en savoir plus, moins elle en saurait sur ce que je devenais, mieux ça serait pour elle, après tout je suis coupable de notre séparation, je suis coupable de tout et notamment de l'avoir perdue ce qui est aujourd'hui mon plus grand regret. J'ai ajouté :

« Tu n'attendais que ça de toute manière, n'est-ce pas ? Ça t' arrange, au moins je ne risque pas de tomber sur la tronche de Crowford, tu as de quoi te rassurer. »


Je faisais le malin, mais j'avais à peine su me défendre face à lui, alors je me doutais bien qu'elle ne risquait pas de me prendre au sérieux, je n'ai jamais été très doué pour les bagarres, je restais dans mon coin la plupart du temps et d'ailleurs c'est encore comme ça aujourd'hui, seulement par moment j'en ai assez de ne rien dire, assez de ne pas agir et je sais qu'un jour Ezéchiel le paiera.

_________________
Hear me Roar
I got the eye of the tiger, the fire, dancing through the fire, 'cause I am a champion, and you're gonna hear me roar ∞
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: it's time- Améthyste   

Revenir en haut Aller en bas
 

it's time- Améthyste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hidden Thestral :: ALENTOURS ET AUTRES LIEUX :: Autres Lieux-