AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Sometimes success comes in ways you don't expect ~ Beny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ PARCHEMINS : 223

MessageSujet: Sometimes success comes in ways you don't expect ~ Beny   Mar 1 Avr - 19:27

La pluie tapait doucement contre les carreaux dans un bruit plaintif depuis un moment déjà. D'ailleurs ce devait être ça qui l'avait réveillé. Ça et le craquement des flammes dans la cheminée. L'appartement était encore silencieux et le jour n'était pas levé. Gavriil n'aimait pas beaucoup l'hiver. Trop humide, trop figé, trop sombre. Ça faisait ressortir les mauvaises pensées enfouies quelque part, celles dont on ne parlait jamais parce qu'elles pèsent sur une vie comme du plomb au bout d'une ficelle.

Le feu n'arrivait pas à chasser totalement le froid qui s'infiltrait insidieusement par les rainures de la fenêtre et il frissonna. Non pas que la température de la pièce était si basse que ça, mais il y avait de temps en temps des courants d'air désagréables... Il resserra sa couverture autour de ses épaules et ramena ses jambes contre lui, le dos appuyé contre le mur. Autour de lui, les respirations tranquilles de sa famille endormie l'apaisaient, comme toujours lorsqu'il les entendait. Leur souffle lui disait qu'il n'était pas tout seul. Ainsi allongés, sereins et sans défenses, ses frères et sœurs semblaient bien calmes... Dans ces instants là, il ressentait les miens de la famille plus qu'à n'importe quel autre moment. Il se sentait utile. Nécessaire. Et c'était une impression qui le calmait un peu...

Il finit par se lever, abandonnant son matelas posé à même le sol. L'hiver, tout le monde dormait là, dans le salon, la pièce à vivre -un moyen comme un autre d'avoir plus chaud. Tout le monde sauf mes parents et la grand-mère, qui avaient droit à une chambre chauffée. Il posa sa couverture sur Natasha, qui dormait encore à poings fermés, et se glissa sans bruit dans le couloir. Après le confort de son lit et la tiédeur du foyer, le reste de l'habitation lui sembla glaciale. Il se dépêcha d'aller dans sa chambre, qu'il partageait avec Natasha, Sonia -la petite dernière- et un autre de ses frères quand les températures le permettaient, et se planta devant son armoire. Il aurait volontiers enfilé son manteau de fourrure blanc, au moins il aurait certain d'être au chaud, mais pour vendre, il ne valait mieux pas porter ça. Les gens avaient tendance à associer fourrure à richesse, et on achète plus facilement à un pauvre. Comme s'il ne pouvait pas exister de la fausse fourrure... Comme s'il avait eu les moyens de s'en acheter une vraie ! Oh il pourrait. S'il privait sa famille. Et ça il n'en était pas question. Il se résolut donc à mettre une chemise, un pull et une veste simple un peu élimée avant d'enfiler ses bottes fourrées -elles avaient appartenu à son frère et venaient de Russie, avec ça ses pieds restaient chauds.

Il mit son sac en bandoulière qui contenait tout son présentoir -magiquement réduit- sa baguette et divers objets plus ou moins illégaux qu'il n'exposait pas avec les autres, et quitta l'appartement. Une bouffée d'air glacé s'engouffra sous ses vêtements. Le corridor de ce vieil immeuble était exposé à tous les vents et par un temps comme celui qu'il faisait, il n'y avait pas de différence entre l'intérieur et l'extérieur. Sauf qu'au moins il ne pleuvait pas.

La rue était déserte et il bruinait tristement. Vraiment une sale saison. Il n'aurait pas beaucoup de clients aujourd'hui... Il hésita à remonter se travestir. Gabrielle aurait sûrement plus de succès que ses gadgets bon marché... Mais il n'était pas vraiment d'humeur et n'avait pas envie de se transformer pour le moment. Aussi se mit-il en route en se demandant s'il réussirait à vendre quoique ce soit par un temps pareil. Bah, au pire il travaillait ce soir, ça ferait déjà ça de gagné. Il avait vraiment eu de la chance de dégoter ce boulot -purement par hasard en plus. Ça lui faisait une rentrée d'argent de plus et il ne trouvait pas ça contraignant... Au contraire, il aimait se rendre au bar d'Eden. C'était une fille qu'il appréciait beaucoup -une des rares personnes qu'il pouvait appeler une amie.

Comme prévue, la journée n'amena pas grand monde. Assis sur des marches du chemin de traverse, son présentoir devant lui, il s'exerçait à lancer un sort pour réchauffer les objets -sort qu'il avait très envie d'utiliser sur l'oreiller de sa petite sœur- lorsqu'enfin une silhouette s'arrêta devant lui. Il s'agissait d'un mignon petit gars à l'air naïf qui regardait un scrutoscope de poche -qui ne fonctionnait plus depuis un moment déjà. Il soupira. Il avait enfin un client et il fallait que ce soit quelqu'un dont l'air candide lui rappelait Natasha... S'il n'avait aucun scrupule à arnaquer la plupart des gens, il se répugnait à dépouiller les honnêtes personnes, ou du moins celles qui semblaient vraiment trop gentilles. Parce que ces personnes étaient en général assez abusées de tous les côtés sans qu'il n'en rajoute une couche... Et puis ça lui faisait mal au cœur.

-A ta place je choisirais pas ça... Se résolut-il à dire, résigné à perdre le seul client de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

administratrice

ϟ PARCHEMINS : 252

MessageSujet: Re: Sometimes success comes in ways you don't expect ~ Beny   Mar 22 Avr - 20:05

Il n'y avait sans doute rien d'étonnant à cela, mais Benoît adorait l'hiver ! Pour lui c'était la plus belle saison qui soit, bien qu'elle soit suivie de près par l'été. Plus encore que l'hiver, le pâtissier adorait la neige. À chaque fois qu'il neigeait, il avait l'impression de redevenir le gamin qu'il avait été autrefois, et qu'il était toujours d'une certaine manière. À chaque fois qu'il neigeait, il était de bonne humeur et en profitait pour préparer de délicieux chocolat chaud avec une pointe de caramel fondu dedans. Du moins quand il n'était pas occupé à regarder la neige tomber par la fenêtre ou à faire des bonhomme de neige dehors. Il se souvenait qu'à l'époque où il était encore étudiant à Poudlard, il avait encore plus de mal à se concentrer en cours en hiver parce qu'il passait son temps à regarder la neige recouvrir le lac à travers les fenêtres du château. D'ailleurs quand les examens arrivaient, il était souvent pris au dépourvu parce qu'au milieu de ses notes de cours il retrouvait parfois des dessins, ou des bonhommes de neiges dessinés, ou encore des recettes de gâteaux ! Pas étonnant avec ça qu'il n'ait jamais eu d'excellentes notes, mais il s'en moquait bien, il avait toujours su que les études n'étaient pas faites pour lui. Lui ce qu'il aimait, c'était faire des gâteaux et des glaces, et il avait bien l'attention d'en faire son métier, et il y était parvenu.

Benoît était donc de bonne humeur et il n'avait pas très envie de quitter son lit, d'autant plus qu'il avait rêvé qu'il jouait dans la neige avec un panda et qu'il voulait profiter encore un peu de ce moment bénit quand on se réveillait mais qu'on pouvait rester encore un peu blottit sous notre couette. En plus de ça, il serrait contre lui son gros panda en peluche, ce qui lui donnait encore moins envie de quitter son lit douillé. Finalement, il se résigna à se lever mais quitta son lit bien chaud pour un autre endroit qu'il affectionnait beaucoup : la salle de bain. Après une longue douche bien chaude – durant laquelle il pensa aux pâtisseries qu'il allait confectionner, comme chaque matin – il gagna la petite cuisine de son appartement pour s'y préparer un rapide petit déjeuner. Rapide mais néanmoins délicieux ! Ce serait indigne d'un pâtissier que de se contenter de tartines grillées en guise de premier repas.

Finalement, il quitta son appartement après s'être emmitoufler dans un gros pull et avoir enfiler son manteau préféré. En sortant de son immeuble, il constata avec déception qu'il bruinait et que la neige commençait déjà à fondre. Délaissant son blanc si pur pour une espèce de bouillasse grisâtre, quelle tristesse ! Heureusement, il en fallait plus à Ben pour se décourager, et malgré l'absence de neige, il décida d'aller à la boutique à pied, après tout, il était en avance ! En arrivant sur le chemin de traverse, les mains soigneusement enfoncées dans ses poches, le pâtissierglacier – toujours en un seul mot – avait déjà la tête pleine des cookies et des muffins qu'il comptait préparer avant l'ouverture du magasin. Noix de pécan, pépites de chocolat, éclat de noisette ou caramel, il n'arrivait pas à se décider quant à l'assaisonnement de ses cookies, aussi décida-t-il de tous les faire ! Ainsi que des muffins à la citrouille et aux marrons. Sans oublier ses délicieux chocolats chaud qui faisaient fureur en cette saison. Aah qu'il aimait l'hiver ! Il n'y avait rien de mieux que de préparer de délicieux gâteaux en pensant aux petits – et aux grands – qui viendraient les déguster avec plaisir pour combattre le froid.

Alors qu'il approchait du magasin familiale, son regard fut attiré par un éclat blond et il remarqua alors un vendeur ambulant qui avait des objets étalés devant lui. Curieux, il s'en approcha et fut aussitôt intéressé par la petite toupie qui se trouvait là. S'il se souvenait bien de ses cours de défense contre les forces du mal, il s'agissait d'un scrutoscope de poche et c'était sensé avertir leur propriétaire lorsqu'un danger les menaçait. Voilà qui lui serait fort utile pensa-t-il en se rappelant la mésaventure qu'il avait vécu quelques temps auparavant alors qu'il rentrait chez lui. Heureusement qu'Ezéchiel l'avait sorti de là se dit-il avant d'être ramené à la réalité par le vendeur.

- Pourquoi ? Demanda-t-il naïvement au vendeur en entendant sa remarque. Je suis sûr que ça peut être très utile ! En plus, elle est jolie !

Il sortit alors ses mains, soigneusement recouvertes de moufles sur lesquelles étaient brodées des têtes de panda, pour prendre la toupie dans ses mains et l'examiner. Oui, elle lui plaisait vraiment, mais alors pourquoi le vendeur ne voulait-il pas qu'il la prenne ? Peut être était-ce réservé aux sorciers expérimentés ? Était-ce donc si flagrant que ça qu'il était nul en magie ?

_________________

Pendant ce court instant où je ferme les yeux,
  Tu me manques

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ PARCHEMINS : 223

MessageSujet: Re: Sometimes success comes in ways you don't expect ~ Beny   Jeu 24 Avr - 15:55

Le jeune homme avait vraiment un visage d'ange. Gavriil n'avait jamais vu une bouille pareille : il semblait si innocent que s'il n'était pas en face de lui, il n'y aurait pas cru. Il faudrait qu'il dise ça à Eden. Elle avait besoin de voir qu'il existait encore des gens comme lui... Et puis il était persuadé que c'était le genre de personne à mettre du baume au cœur de n'importe qui. Le genre de personne qui faisait oublier un peu le reste, comme une goulée d'air frais avant de replonger dans les abysses d'une vie de mensonges... C'était une bonne qu'il reste des hommes pour purifier un peu l'atmosphère viciée de la ville... C'était peut-être étrange, mais le russe se prit à espérer qu'il n'arrive jamais rien à cette bouille d'ange. Il était comme une fleur fragile qui pousse dans la neige, il donnait envie de le protéger et de le voir toujours plein de vie et de couleur.

Dans ses mains, même le scrutoscope semblait se transformer. Ce n'était plus un objet destiné à prévenir du danger, mais une simple toupie prisonnière dans des moufles panda. Il ne put s'empêcher de sourire en voyant ça. Il trouvait ça mignon, et il avait beau ne pas connaître le jeune homme, il trouvait que ça lui correspondait bien.

-C'est vrai que c'est très utile. Mais je doute que celui-ci le soit, il fonctionne mal...


Il attrapa le petit objet et le retira doucement des doigts de son client. En effet, il ne marchait plus... En ce qui concernait sa tâche première. En réalité, il avait été modifié pour apporter la malchance à son propriétaire quand on enclenchait le processus. Une malédiction indétectable... Gavriil l'avait récupéré pour rien à un homme manifestement pas très rassuré de l'avoir, et depuis il attendait un acheteur potentiel... Mais pas question de laisser ça au pauvre brun candide. Vu sa naïveté apparente, il risquait fort de déclencher le sortilège par mégarde et de s'attirer tous les malheurs possibles... Non, pour lui, il avait quelque chose de plus approprié.

-Tu as l'air d'aimer les pandas... Sourit-il en montrant ses moufles.

Se doutant fort que la réponse serait affirmative -ce garçon n'avait pas l'air de pouvoir détestait quoi que ce soit- il se mit à farfouiller dans sa sacoche. Il avait ce qui lui fallait mais... Encore fallait-il le trouver ! Il ne le sortait jamais parce que ça n'intéressait personne, du coup il devait se trouver au fin fond de son sac... Il finit par mettre la main dessus et retira du sac un rectangle en verre transparent, de taille moyenne, remplit de végétation. Plus précisément, il s'agissait d'une forêt de bambous miniatures. Il fit coulisser un des bords de la boite et jeta un coup d’œil à l’intérieur. Voyons... Où étaient-ils passés ? Ah. Là. Il les attrapa précautionneusement et montra à son client ce qu'il avait dans la main. C'étaient deux panda miniaturisés, qui se mirent à tourner en rond dans sa paume.

-Ils te plaisent ?

Il déposa l'une des bêtes sur la moufle du jeune homme pour qu'il puisse l'observer à sa guise. Le panda sembla apprécier le contact de la laine car il se roula en boule en enfouit sa tête dans le tissu chaud, arrachant un sourire au vendeur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

administratrice

ϟ PARCHEMINS : 252

MessageSujet: Re: Sometimes success comes in ways you don't expect ~ Beny   Sam 26 Avr - 22:36

Alors qu'il regardait la jolie toupie magique qu'il avait entre les mains, Benoît sentit le regard du vendeur sur lui et leva donc les yeux, lui adressant un petit sourire gêné. Il en profita, par ailleurs, pour regarder ce drôle de vendeur qui avait attiré son regard grâce à ses cheveux blonds. Il avait un visage et des traits fins, presque féminins même mais le glacier ne trouvait pas ça dérangeant. Au contraire même, il trouvait que ça lui allait bien, il le trouvait même très beau, puis il avait l'air gentil, c'était forcément quelqu'un de bien avec un visage pareil. Il détailla ensuite la façon dont il était habillé, et en constatant qu'il n'avait pas de gants et juste un pauvre manteau sur les épaules, il se fit la réflexion que le pauvre devait avoir froid à rester dehors comme ça. Peut être devrait-il lui apporter un chocolat chaud et un muffin tout droit sorti du four pour l'aider à se réchauffer ? L'idée n'eut pas le temps de se développer dans son esprit qu'il fut coupé en pleine réflexion par le mignon vendeur blond qui lui apportait des précisions sur la toupie.

- C'est étrange, pourquoi vous la vendez si elle marche mal ? Vous pensez qu'on peut la réparer ? Je la trouve jolie moi, en plus, elle doit bien tourner non ?

Il trouvait bizarre de mettre en vente un objet qui marchait mal, lui-même n'aurait jamais proposé un gâteau raté à l'un de ses clients. Mais si le blond pensait qu'on pouvait la réparer, il cherchait peut être quelqu'un qui savait le faire et qui voudrait bien acheter sa jolie toupie magique. Même si elle marchait mal, il avait bien envie de l'acheter lui sa toupie, elle avait de jolies couleurs et il était sûr qu'elle tournait bien. Quand il était petit, sa mère lui avait offert une belle toupie en bois et il avait passé des heures à jouer avec avant qu'elle se fasse écraser par l'un des clients de son père. Ça lui rappellerait sûrement des bons souvenirs de rejouer à la toupie. Mais bon, le mignon blond n'avait pas l'air de vouloir la lui vendre, alors il n'allait pas insister, ce n'était pas son genre. Peut être l'avait-il promis à quelqu'un d'autre ? Ou alors il devait vraiment tenir à ce qu'elle soit réparée. Du coup, il ne chercha pas à protester quand il lui retira l'objet des mains, il lui fit même un joli sourire, parce que sourire c'était important et en plus, il était de bonne humeur. Son sourire s'agrandit considérablement quand il entendit la question du vendeur qui regardait ses moufles.

- Oui ! J'adore les pandas, c'est mon animal préféré ! J'ai même un gros panda en peluche tout doux dans mon lit qui me tient compagnie la nuit ! Elles sont belles hein ? Continua-t-il en montrant ses moufles. C'est ma maman qui me les a envoyé de Chine parce qu'elle fait le... Haaaaaaaaaaan ! Ils sont trop mignons ! Fondit-il tout simplement en voyant le vendeur sortir deux pandas miniatures d'un aquarium plein de bambous miniatures.

Benoît fondit plus sûrement qu'un tas de neige en plein désert en découvrant ce que le vendeur blond voulait les montrer. Ces petits pandas, ils étaient adorable. C'était même les choses les plus adorables qu'il n'avait jamais vu ! Alors quand l'une de ses petites boule de poils fut déposé dans sa main, il ne put s'empêcher de lancer un regard plein de reconnaissance et de joie à l'homme qui venait de le mettre là. Attendrit, il regarda le petit panda se rouler en boule dans sa main. Il avait l'air d'être bien installé dans sa moufle, d'un autre côté, il devait bien avouer qu'elles étaient confortable et qu'elles tenaient chaud, il était donc normal qu'il se sente bien là où il était. Doucement, il vint caresser le petit panda de son autre main, laissant ainsi un sourire adorable fleurir sur son visage, puis il reporta son attention sur le vendeur.

- Oui ! Ils sont trop mignons ! Dites, vous les vendez vos petits pandas ? J'aimerais bien les acheter... mais ils doivent coûter chers non ? Combien vous les vendez ? Enfin si vous les vendez hein, je veux pas vous forcer, ça serait pas gentil de ma part. Promis j'en prendrais soin si vous voulez bien me les vendre, ils sont trop mignons !

Sans plus attendre, il reporta son attention sur l'animal qui était toujours blotti dans sa paume, pour s'assurer qu'il était confortablement installé et qu'il allait bien. Mais aussi pour le plaisir de le regarder parce que, décidément, il était vraiment trop mignon !

_________________

Pendant ce court instant où je ferme les yeux,
  Tu me manques

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ PARCHEMINS : 223

MessageSujet: Re: Sometimes success comes in ways you don't expect ~ Beny   Dim 27 Avr - 15:21

Ça n'étonnait même pas Gavriil que le jeune homme parle du scrutoscope comme d'une toupie. Manifestement il n'avait pas l'air de se préoccuper du nom, tant qu'il trouvait que c'était joli. Mais comment lui expliquer qu'elle contenait un sort de magie noire ? Il n'était pas certain qu'il sache ce dont il s'agissait, la magie noire... Aussi ne fut-il pas non plus étonné par sa question. Évidemment il ne devait même pas se douter qu'il était possible d'arnaquer quelqu'un... Le russe aurait pu totalement profiter de lui sans qu'il ne s'en rade jamais compte... Mais il se refusait à ça. Les gens comme lui étaient abusés par tout le monde. Or c'était important qu'il reste des personnes aussi pures et gentilles, et si tout le monde les trompait, elles finiraient sombres et aigries... Et Gavriil voulait que le brun soit toujours souriant. Parce qu'il ressemblait un peu à Natasha.

-Tu me fais un peu penser à ma petite sœur, dit-il d'ailleurs en souriant. Elle est adorable.


D'ailleurs cette impression fut renforcée lorsqu'il se mit à parler des pandas avec des yeux brillants sans se tarir d'éloges à leur sujet. Sa cadette aussi parlait pendant des heures de ce qu'elle aimait, mais même si elle n'avait pas le même visage innocent -elle pouvait au contraire avoir des airs de chipie parfois- elle avait aussi le regard qui brillait dans ces cas là. Il aimait bien la regarder quand elle était comme ça, et il l'écoutait toujours avec un petit sourire aux lèvres. Il ne changea pas son habitude avec lui, il l'écouta parler, amusé, jusqu'à ce qu'il lui tende sa marchandise et qu'il lui mette un panda dans la main.

Ça faisait un bon moment qu'il les avait, ces bestioles. Il les avait trouvées chez un type assez étrange. Il avait quelques affaires avec lui, jusqu’au jour où il s'était fait prendre et embarquer pour Azkaban. Gavriil devait le retrouver chez lui pour marchander un peu, mais l'appartement était sans dessus dessous, et le russe c'était douté que l'homme ne reviendrait pas de si tôt. Et puis il avait vu les pandas. Il s'était dit que s'il les laissait là, ils allaient mourir de faim... Alors il les avait embarqué. Et maintenant, voilà qu'il leur trouvait le propriétaire idéal !

-S'ils étaient pas à vendre je te les montrerais pas... Ils sont à 5 mornilles le panda. Si tu prends les deux je te les fais à 9 mornilles. Et pour une mornille de plus je te donne l'environnement qui va avec
.

Ça aurait quelqu'un d'autre, il l'aurait vendu plus cher, mais bon. Il avait encore toute la journée devant lui pour faire des affaires et au pire il lui restait la nuit. Il aurait aussi pu lui offrir mais s'il se mettait à donner toute sa marchandise, il finirait à la rue, sa famille et lui, et ça c'était hors de question. Il espéra que le petit brun n'était pas pauvre, mais il ne pouvait pas baisser plus, auquel c'est lui qui aurait des problèmes d'argent.

-Et je ne doute pas que tu en prennes soin. Par contre il y a un mâle et une femelle, donc si tu ne veux pas qu'ils se reproduisent il faudra que tu leur jettes un sort d'infertilité...


Il aurait pu le faire lui même mais il ne connaissait pas la formule, et même si ça avait été le cas, il aurait sûrement été incapable de réussir le sort...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

administratrice

ϟ PARCHEMINS : 252

MessageSujet: Re: Sometimes success comes in ways you don't expect ~ Beny   Lun 23 Juin - 13:11

Nombreux étaient les adjectifs qu'utilisaient les gens pour qualifier le pâtissier, mais rare étaient ceux qui lui disaient qu'il était adorable. Ses parents le lui disaient souvent, mais c'était ses parents alors c'était normal non ? Améthyste aussi lui avait déjà dit qu'il était adorable, mais ce qui revenait le plus souvent restait tout de même : idiot, crédule, naïf, énervant, doué, gentil ou encore souriant. Néanmoins, la seule chose que retint Benoît de la phrase du vendeur fut qu'il avait une petite sœur et, force lui était de l'admettre, il était très intéressé par cette information.

- Tu as une petite sœur ? Elle est petite comment ? Elle ressemble à quoi ? Elle a quel âge ? Elle s'appelle comment ? Et toi, tu t'appelles comment ? Et t'as quel âge ? Moi je m'appelle Benoît Fortarôme, j'ai 25 ans et la glacerie-pâtisserie là bas, continua-t-il en montrant sa boutique du doigt, est à moi. Tu peux venir si tu veux.

Il perdit bien vite le fil de conversation quand un adorable panda fit éruption sous ses yeux et alla se blottir dans sa moufle. Ses yeux, déjà brillants de bonheur, s'illuminèrent encore plus quand le blond lui annonça que les pandas étaient bel et bien à vendre. Il était tellement content de le savoir qu'il faillit se mettre à sautiller sur place. Comme quand il était gamin et que sa mère lui faisait son dessert préféré ou que son père le laisser l'aider à confectionner différents sorbets. Mais là, c'était encore bien mieux puisqu'il s'agissait de pandas ! Des vrais pandas miniatures tout mignon ! En entendant le prix auquel le blond les vendait, il fit glisser le panda sur sa moufle droite et enfouie sa main gauche dans la poche de son manteau afin d'y chercher de quoi le payer. Ses doigts se refermèrent sur des pièces quand il entendit que le couple de pandas était composé d'un mâle et d'une femelle, ce qui le réjouit encore d'avantage.

- Ils vont faire des bébés tu crois ? Ça serait trop bien !!! D'avoir tout plein de petits pandas ! Les bébés sont encore plus mignons que les grands je trouve. Mais les grands sont trop beaux quand même ! Les pandas c'est les plus beaux animaux du monde !

Non sans mal, il parvint à extraire un gallion de sa poche qu'il mit dans la main du vendeur afin de payer les pandas et leur habitat naturel. Se demandant rêveusement où est ce qu'il pourrait installer l'aquarium pour profiter au mieux de ses nouveaux petits compagnons quand il aperçut, du coin de l’œil, Cain qui se diriger vers la boutique. Il se rappela alors qu'il devait ouvrir la boutique et mettre au four les diverses pâtisseries dont il avait préparé la pâte la veille. Sans plus attendre, il partit rejoindre son employé, le panda toujours dans la main et ouvrit la pâtisserie avant d'aller rejoindre sa cuisine. Après avoir fait couler la pâte dans les moules et ajouté des pépites de chocolat à la pâte à cookie, il enfourna ses préparations puis s'appuya sur son comptoir afin de regarder le petit panda, qu'il avait posé là, qui était occupé à avancé le long de la surface de travail. Il avait l'impression d'avoir oublié quelque chose, mais il était tellement content d'observer son nouvel ami qu'il ne chercha même pas à essayer de se souvenir quoi.

_________________

Pendant ce court instant où je ferme les yeux,
  Tu me manques

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ PARCHEMINS : 223

MessageSujet: Re: Sometimes success comes in ways you don't expect ~ Beny   Lun 23 Juin - 15:05

Gavriil eut un petit sourire en entendant l'inconnu lui demander des détails sur sa sœur, même s'il était un peu surpris. Qui s'intéressait à la famille de personnes qu'on connaissait à peine ? A la limite s'il avait mentionné quelque chose d'extraordinaire avec elle... Mais non.

-Et bien... Elle a une tête de moins que moi, et physiquement, elle me ressemble assez. Moi je suis Gavriil.

Il préféra ne pas entrer dans les détails. Benoît semblait très gentil et pas du genre méchant pour deux sous, mais vu le style, il devait sûrement parler beaucoup... Il ne le connaissait que depuis quelques minutes et ça lui sautait déjà aux yeux. Sûrement qu'il racontait tout ce qu'il lui passait par la tête et... Le russe n'avait pas envie qu'il parle de sa vie à des personnes qu'il ne rencontrerait peut-être jamais. Alors mieux rester dans le vague. Par mesure de précaution.

Il était donc le propriétaire de la pâtisserie/glacier du coin... Bon, il n'avait pas à s'inquiéter de son argent alors, vu comment la place était fréquentée, il devait avoir beaucoup de clients et un chiffre d'affaire bien satisfaisant. Ça ne l'étonnait même pas que le vendeur soit quelqu'un comme lui : dès qu'on voyait le magasin, on se doutait du caractère de celui qui la possédait. Mais bon, c'était mignon.

-Ah oui, si tu fais rien, ils vont avoir des bébés, c'est sûr... Répondit le blond avec un sourire entre le attendri et le gentiment moqueur. Par contre les pandas ne sont pas des animaux très... Productifs alors vous n'allez pas en avoir tant que ça. Et méfiez vous, ces pandas miniaturisés sont assez fragiles alors faites attention quand vous aurez des petits, ils auront une petite santé.

Le vendeur tendit la main pour recueillir la pièce et la rangea soigneusement dans la poche intérieure de sa veste prévue à cet effet. C'était une poche camouflée magiquement pour éviter qu'on le vole. C'est qu'il y tenait à son argent ! Il le gagnait difficilement, à la dure, alors pas question de se le faire voler !

Quand il releva les yeux, le jeune homme -pas si jeune d'ailleurs, après tout il était plus âgé que lui... Qui l'aurait cru?- avait disparu. Hum. Il aurait pensé qu'il lui aurait dit au revoir... C'était le genre à être poli... Bah, il avait dû se tromper. Et puis, ce n'était pas le premier à oublier la politesse avec lui. Du moment qu'il avait son argent lui, il se fichait du reste.

Son regard se posa sur un sac qui ne lui appartenait pas, un panda délaissé et la cage de verre. Hum. Vraiment tête en l'air... Ses yeux gris s'attardèrent un instant sur le sac. Il y avait peut-être de l'argent dedans... Il secoua la tête. Non. Il ne volait pas souvent, et lorsqu'il le faisait, c'était à des gens arrogants et pleins aux as. Là, il ignorait s'il était riche -pauvre ça non mais riche?- et puis... Non. Benoît était trop candide pour qu'il le vole... Il n'avait peut-être pas de moral pour certaines choses mais pour d'autres, il voulait rester droit. Il s'était déjà assez écarté du bon chemin...

Bon, il allait repasser en fin de journée lui rendre tout ça... Il regarda la boutique. Il allait peut-être paniquer en voyant qu'il lui manquait des affaires... Dans ce cas il n'aurait qu'à revenir. Mais vu le caractère du pâtissier, penserait-il à aller le voir ? Mais le russe n'avait pas envie de ranger ses marchandises pour tout déballer après... Et il n'allait pas les laisser sans surveillance !

Avec un soupir, il se résigna à remballer en pensant à la tête du petit brun. Tant pis, il irait proposer d'autre genre de services dans l'allée de embrumes, et voilà. Ou alors il s'installerait pour vendre là-bas. Il verrait bien.

Il traversa la rue et poussa la porte du bâtiment. Il n'était entré ici qu'une fois, pour acheter un gâteau d'anniversaire à Natasha, deux ans auparavant. Mais à part ça, il n'était jamais venu. Il fallait dire qu'il préférait dépenser son argent pour autre chose que pour des sucreries... D'autant plus que Lyohka s'occupait très bien de la cuisine.

Il balaya la pièce du regard -il n'y avait pas grand monde à cette heure- et trouva Benoît derrière le comptoir. Il s'avança et posa les affaires qu'il avait oublié devant lui.

-Vous avez oublié ça, M. Distrait ! Fit il avec un sourire. A moins que vous ayez décidé de tout me laisser ? C'est sympa de votre part...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

administratrice

ϟ PARCHEMINS : 252

MessageSujet: Re: Sometimes success comes in ways you don't expect ~ Beny   Mar 8 Juil - 13:05

Les pandas avaient une santé fragile, cette information n'étonna pas vraiment le pâtissier. Forcément, des êtres aussi mignons que les pandas ne pouvaient qu'être fragile ! Néanmoins, il se promit de prendre bien soin d'eux. D'ailleurs, dès qu'il aurait fini sa journée, il irait faire un tour chez Fleury et Bott pour acheter des livres sur les pandas et la meilleure façon de prendre soin d'eux. De toute manière, il ne pouvait que prendre soin d'un panda, ou de deux ou de trois, ou de trois mille. Les pandas étaient des créatures tellement mignonnes que s'il pouvait, il passerait sa vie à s'occuper d'eux. Pendant un moment, il avait même penser à devenir soigneur de pandas et à aller en Chine pour s'occuper d'eux mais quand il avait annoncé son projet à son professeur de soin aux créatures magiques, ce dernier s'était contenté d'éclater de rire et de répondre qu'il était tellement « balourd » qu'il n'aurait jamais son diplôme de soigneur. Si sur le coup il n'avait pas compris ce qu'il y avait de drôle, il avait par la suite demander la définition de ce mot à sa mère qui, en entendant l'histoire, avait préféré évincer la question.

Intrigué par un tel comportement, il avait, à l'époque, cherché la définition dans un dictionnaire et avait déprimé pendant une bonne partie des grandes vacances à cause du comportement de son professeur. Il avait certes des difficultés à utiliser correctement la magie, mais il n'était pas stupide pour autant et le fait que tant de gens le pensent le rendait incroyablement triste. L'année suivante il avait décidé de montrer à ce professeur qu'il n'était pas stupide, malheureusement à peine quelques semaines après la rentrée, ils étudièrent les salamandres et il finit brûlé à l'infirmerie après avoir fait un câlin à l'une d'entre elles. Loin d'avoir obtenu le résultat qu'il escomptait, le jeune homme avait du essuyer les moqueries de son professeur et de ses camarades jusqu'à la fin de l'année. Heureusement, après le professeur en question avait été muté dans un autre établissement.

D'un autre côté, s'il avait été soigneur de panda en Chine, il aurait été triste de ne pas pouvoir faire ce qu'il aimait toute la journée. Parce qu'il avait beau aimer les pandas, il aimait encore plus faire des glaces et des gâteaux et voir le regard gourmand et le sourire réjouit des gens qui venaient dans sa boutique. Oui, il avait prit la bonne décision en décidant de reprendre la boutique de son père – et de la transformer en pâtisserie – c'était ainsi qu'il était heureux. Et puis, s'il était parti en Chine, il n'aurait jamais rencontré Cain, ni Améthyste, et surtout, il n'aurait jamais connu Ezéchiel et ça, ça aurait été vraiment très triste ! C'est qu'il l'aimait bien lui l'héritier Crowford et qu'il pensait tout le temps à lui accessoirement – plus encore qu'il ne pensait à Cain à l'époque où il était amoureux de lui, ce qui était étrange – il aurait été vraiment très triste de pas le connaître. Ses yeux se posèrent alors sur le petit panda qui s'était finalement endormi devant lui et il se demanda si Ezéchiel aimait ces petites créatures blanche et noire quand il fut sortit de ses pensées par la sonnerie du four. Ce n'était pas le tout de rêvasser, il avait des gâteaux à vendre lui !

Après avoir vérifié que son petit panda – il faudrait d'ailleurs qu'il lui trouve un nom – dormait toujours, il alla sortir les muffins et autres pâtisseries diverses de sa cuisine et commença à les installer sur le comptoir. Il s'appliqua tout particulièrement à tout bien disposer au fur et à mesurer qu'il s'occupait de la décoration de ses gâteaux. Il était très important que chaque gâteaux soit bien visible parce qu'il arrivait souvent que ses clients – en particulier les enfants – choisissent leur gourmandise en fonction de la décoration. Il était occupé à dessiner un panda sur un cupcake à l'aide d'une douille lorsqu'il entendit la clochette indiquant que quelqu'un était entré dans la boutique. Sans relever la tête, il salua cette personne.

- Bonjour et bienvenu chez Fortarôme ! J'espère que vous trouverez votre bonheur chez nous, déclara-t-il comme à son habitude sans se défaire de son ton jovial.

La langue coincée entre ses lèvres, il termina de dessiner son panda juste au moment où un sac et un aquarium en verre apparurent sous ses yeux. Intrigué, il leva les yeux vers la personne qui venait de rentrer pour tomber sur le blond qu'il avait croisé quelques minutes plus tôt sur le chemin de traverse. Ce ne fut qu'à ce moment là qu'il se rendit compte qu'il avait oublié son sac là bas, ainsi que son deuxième panda. Par Merlin ! Il avait oublié le deuxième panda ! C'était un monstre ! Comment avait-il pu faire ça ? Et si Gavriil refusait de lui vendre les pandas à cause de ça ? Il savait bien qu'il était tête en l'air parfois, mais ce n'était pas une raison pour lui enlever ses précieux petits pandas, il allait en prendre soin !

- Oh ! Désolé Gavriil, dit-il en prenant soin de bien articuler son prénom, je voulais pas partir en te laissant tout ça et en te disant pas au revoir, c'était vraiment pas poli de ma part ! C'est juste que j'ai vu Cain devant la boutique et comme c'est mon serveur, je voulais pas qu'il prenne froid en m'attendant. Je suis vraiment vraiment vraiment vraiment désolé ! Je peux quand même garder les pandas dis ? J'en prendrais vraiment vraiment vraiment vraiment soin je te le promets ! Tiens, prends ça, pour me faire pardonner mon impolitesse et pour te remercier de m'avoir ramené mon sac.

Sans attendre son avis, il lui fourra le cupcake qu'il venait de terminé dans la main et il se mit à espérer qu'il ne lui enlèverait pas les petits pandas. Il n'en revenait toujours pas d'avoir oublié tout ça en voyant Cain, il avait vraiment la tête ailleurs parfois. Heureusement qu'il lui avait rapporté son sac, sans ça, il n'aurait pas pu rentrer chez lui le soir venu. C'était déjà très gentil de sa part et puis, il comprendrait s'il ne voulait plus lui vendre les pandas. Après tout, il n'inspirait peut être pas confiance pour prendre soin de ces adorables bêtes.

_________________

Pendant ce court instant où je ferme les yeux,
  Tu me manques

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


ϟ PARCHEMINS : 223

MessageSujet: Re: Sometimes success comes in ways you don't expect ~ Beny   Mar 8 Juil - 15:35

La boutique sentait bon les pâtisseries, comme on pouvait s'y attendre, et il y régnait une douce chaleur. Pour le moment, elle était vide, à l'exception du glacier et d'un homme qui semblait avoir rencontré Dieu en personne tant il avait l'air bienheureux avec un tablier de serveur. Il fallait croire que pour travailler ici, on devait être de nature joyeuse et naïve... Peut-être son frère aurait-il une chance d'être embauché. Quoique. Si Alekseï était terriblement crédule, il n'était pas toujours si joyeux. Il avait même plutôt tendance à être pessimiste...

C'était bizarre d'aller là, il n'avait décidément pas l'habitude... Il fréquentait plutôt des petits boui-boui minables ou alors des grands restaurants chics à 20 gallions le menus de temps à autre. Oui, il arrivait que certains de ses clients riches lui paient le restaurant. Ils pouvaient se le permettre, ils avaient de quoi payer, eux... La plupart du temps c'était des habitués quand même. Il y en avait un surtout, qui semblait beaucoup l'apprécier et qui lui offrait sans arrêt des cadeaux. Enfin... A vrai dire, Gavriil se doutait que ce n'était pas tant sa compagnie qu'il appréciait que ce qui se passait dans son lit après les petits-fours et les gâteries. Mais bon, du moment qu'il payait... Il n'allait pas faire le difficile.

Il s'appuya contre le comptoir et regarda Benoît faire. Benoît. On n'avait idée d'avoir un prénom pareil ! C'était imprononçable ! Comment ses parents avaient-ils pu l'appeler comme ça ?! D'accord, le fait qu'il soit russe faisait qu'il ne prononçait pas toujours bien les mots anglais, mais là quand même... Même pour un véritable anglais ce ne devait pas être évident... C'était quoi comme origine ? Sûrement français, il n'y avait qu'eux pour avoir des prénoms pareils. Dire qu'il était fier de ne pas trop avoir d'accent... Loyhka en avait un bien plus fort que le sien ! Enfin c'était normal, il était en Angleterre il avait plus de 20 ans...

Le jeune homme -pas si jeune que ça puisqu'il était plus âgé que lui après tout- avait l'air très concentré par sa tâche, tant et si bien que le bout de sa langue pointait entre ses lèvres. N'y résistant pas, Gavriil se penchant vers lui et lui souffla à l'oreille avec un grand sourire :

-Quelle mignon petit bout de langue... Il donnerait presque envie de le croquer !

Il se redressa ensuite et posa ses affaires sur le comptoir. Il était mignon avec son petit air candide, même si ce n'était pas vraiment son genre. Personnellement, il préférait les hommes plus musclés. Plus virils. Mais bon, ce n'était qu'une question de goût.

Il leva les yeux au ciel en remarquant que le brun était en train de se confondre en excuse. Il était à la fois exaspérant et amusant. Curieux mélange. Mais l'amusement l'emporta quand il l'entendit articuler son prénom. Apparemment il n'était pas le seul à avoir du mal...

-Ecoute Beno... Beno-ït, fit-il en butant sur le nom. Ces pandas ça m'arrange que tu les prennes avec toi, ils m'encombraient pour tout avouer. C'est pas que j'aime pas ça, mais j'ai pas vraiment le temps de m'en occuper alors ils seront sûrement mieux avec toi. Et puis tu sais dans ma vie j'ai rencontré des gens qui n'avaient aucune politesse, alors c'est pas bien grave...

Il lui fit un sourire rassurant comme il le faisait à Sonia quand elle avait peur d'avoir fait une bêtise. Pourtant il ne refusa pas pour autant le cupcake qu'il lui donna. On ne refusait pa des cadeaux... Et ça ferait trop plaisir à Natasha.

-Je peux t'en prendre un avec des vifs d'or plutôt ?

Parce que sa petite sœur adorait le quidditch. Enfin, rectification. Elle adorait le corps que se forgeaient les garçons qui jouaient au quidditch, et donc par extension elle avait décidé qu'elle adorait ce sport.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

administratrice

ϟ PARCHEMINS : 252

MessageSujet: Re: Sometimes success comes in ways you don't expect ~ Beny   Dim 13 Juil - 20:35

Aieeeeuuh ! Voilà que Benoît venait de se croquer la langue parce qu'il avait été distrait pendant qu'il finissait son glaçage. Heureusement, il n'avait pas raté son glaçage et son panda était parfait ! Par contre, il avait mal à la langue et fait tomber sa poche à douille, tout le reste de son glaçage était bon à jeter à la poubelle...mais au moins il avait réussi son panda ! Gavriil avait dit que sa langue donnait envie d'être croquée et bien maintenant que cette dernière l'avait été, le pâtissier pouvait affirmer que non, sa langue n'aimait pas du tout être croquée. Ça faisait mal ! Pour essayer d'atténuer un minimum la douleur qu'il ressentait, il tira la langue et essaya de souffleur dessus avant de se rendre compte qu'il n'y arrivait pas. Il s'accorda donc une grosse cuillère de sorbet à la pomme. Aaaaaah, ça faisait du bien et en plus, c'était délicieux ! Et il ne pensait pas ça parce que c'était lui qui l'avait préparée.

Un petit sourire amusé s'étira sur ses lèvres quand il entendit le blond butter sur son nom, ce n'était pas le premier à le faire – Benoît était difficile à prononcer pour les anglais qui avait tendance à l'appeler « Be-no-ite » - et ce ne serait certainement pas le dernier. Sa détresse phonétique eut au moins le mérite de lui faire oublier qu'il avait mal à la langue et, par habitude mais aussi par gentillesse – parce que le pâtissier était gentil en plus d'être niais et crédule – il décida de lui porter secours et de lui offrir une alternative plus...prononçable.

- Tu peux m'appeler Ben si tu veux, je sais que j'ai un nom compliqué à dire, lui expliqua-t-il avec un sourire somme toute adorable.

Tout à sa joie de savoir qu'il allait pouvoir vraiment garder les pandas – des vrais pandas tout petits tout mignons tout adorable rien que pour lui – Benoît décida de remercier le blond. Parce que bon, il avait beau avoir payé les petites boules de poils, il aurait très bien pu les lui reprendre parce qu'il en avait oublié une ! Aussi décida-t-il de lui offrir tout un assortiments de pâtisseries – et non, il n'offrait pas des pâtisseries à tout le monde. Il plaça donc dans une boîte en carte – boîte dans laquelle il avait l'habitude de ranger ses produits – trois cupcakes décorés d'un vif d'or, d'un souaffle et d'un cognard – vu que le blond semblait aimer le Quidditch – un éclair au chocolat, un éclair au chocolat blanc et un éclair au caramel ainsi que quelques cookies et un assortiments de mini muffins aux fruits et au chocolat. Une fois la boîte remplie – dans le dos de Gavriil bien entendu – il la ferma avec du ruban et la lui tendit avec un sourire.

- Tiens c'est pour toi ! Oh et prend ça aussi, il fait froid dehors, ajouta-t-il en lui tendant un gobelet de chocolat chaud qu'il avait préparé quelques minutes auparavant.

Après avoir pris le paquet, le blond quitta la boutique et Benoît le laissa s'éloigner en lui faisant un signe de la main avant d'aller installé les petits pandas – qu'il avait remis dans leur habitat presque naturel – dans un coin de la cuisine pour ne pas qu'ils soient dérangés par le bruit des clients.

_________________

Pendant ce court instant où je ferme les yeux,
  Tu me manques

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sometimes success comes in ways you don't expect ~ Beny   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sometimes success comes in ways you don't expect ~ Beny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Money is the anthem of success, le 13/2/12 à 11h52
» Ten thousand promises, ten thousand ways to lose... ♠ Oktavia
» Un écrivain quebecois s'en prend à Michaëlle Jean
» Una • ❝People don't change, they just find new ways to lie.❞
» Fifty ways to say goodbye - LUCIEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hidden Thestral :: LONDRES :: Le Chemin de Traverse-