AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I don't quite know How to say How I feel- Kath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

administratrice

ϟ PARCHEMINS : 62

MessageSujet: I don't quite know How to say How I feel- Kath    Sam 4 Jan - 17:01

I don't quite know How to say How I feel
We'll do it all Everything On our own



   
La pleine lune était enfin terminée. Je commenças à redevenir humain et non pas le loup que je devenais à chaque fois. La potion avait encore une fois bien marché et c'était tant mieux. J'avais posé mes vêtements pas très loin de moi, comme ma baguette, pour être sur de pouvoir me libérer de mes chaînes. Il faudrait d'ailleurs que je songe à en prendre des moins serrantes parce que mes poignets avaient morflé et ils étaient un peu trop rouges à mon goût. En me relevant la première chose que j'ai faite d'ailleurs c'est de me les masser. Je me suis ensuite rhabiller. Je n'ai jamais eu de mal à me voir nu, ce n'est pas le soucis, mais je ne suis pas non plus naturiste et me promener nu dehors alors qu'il y a de la neige n'était pas la meilleurs des chose à faire et puis entre nous, personne ne se baladait à poil dans les rues.

Une fois habillé, j'ai récupéré ma cape que j'avais accroché à une vieux porte manteau qui se cassait la figure. Tout ici était dans un sale état de toute manière. La cabane n'était plus habité depuis bien longtemps, donc c'était normal que tout soit en ruines. Je suis sorti profitant de l'air frais du matin. Il avait encore neigé cette nuit, tout était blanc. J'ai resserré ma cape sur moi et me suis à nouveau masser les poignets. Je songeais plus tard à changer les chaînes, du moins à les agrandir un peu, un sort pouvait régler ça.

Je marchais ne m'attendant pas à croiser quelqu'un de si bon matin par un temps si froid. J'ai été des plus étonné de voir apparaître et Kathleen et Hope. Non d'une chouette, mais qu'est-ce qu'elles fichaient là ? Quelque chose avait cependant changé depuis nos années pouldard. Je sentais quelque chose de différent, mais je n'aurais su dire quoi. J'ai haussé les sourcils, surpris de les croiser toutes les deux, surtout que je n'avais pas revu Kathleen depuis des mois, voir des années alors c'était vraiment étrange de les croiser ici apès une nuit de pleine lune … j'ai compris à ce moment là. Quand on était à l'école j'avais eu des doutes la dernière année. C'était ça j'en étais certain sans savoir comment je le savais. Sans doute un truc de loup. Je n'ai pas pu m'empêcher de lui dire:

« J'avais raison, tu es un loup-garou.»


J'aurais pu aussi lui dire bonjour, je suis content de vous voir toutes les deux, c'était vrai aussi, mais je n'avais pas pu m'empêcher d'être content d'avoir eu raison sur toute la ligne. Je n'avais jamais posé de questions, mais j'avais vu juste et j'étais plutôt fier de moi. C'était il y a un moment bien sur, mais j'étais certain qu'elle n'avait pas oublié. Si j'avais ressenti qu'elle était comme moi, elle aussi avait du le ressentir. J'ai juste ajouté :

« Je me passerais des explications, mais je suis content de vous voir toutes les deux. »


J'ai souris, réellement ravi de croiser des amies de longues dates que j'avais perdu de vu depuis des années. J'étais content aussi de ne pas être tombé sur quelqu'un d'autre.
   

   
   
made by pandora.
   
   

   


   

_________________
the only  unbearable thing
  is that nothing is unberable


Dernière édition par Elysandre Carrigan le Mer 8 Jan - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://kingsofthenight.forumactif.org/


ϟ PARCHEMINS : 40

MessageSujet: Re: I don't quite know How to say How I feel- Kath    Mer 8 Jan - 10:32

I don't quite know how to say how I feel

Vendredi 17 janvier 2014

Comme à chaque Pleine Lune, j'ai retrouvé Hope. Je ne crois pas que j'aurais jamais pensé dire ça il y a quelques années, mais... dans ma fuite, c'est clairement les moments où je suis le plus sereine, alors pourtant que je suis sous forme Louve et que c'est, donc, sans doute le meilleur moyen pour qu'on me traque. Je ne suis pas seule, et ça change tout, évidemment. C'est par un de ces appareils moldus qu'on se contacte, sur une ligne qu'elle a cryptée d'après ce qu'elle m'a dit - je n'y comprends à vrai dire pas grand chose - et qu'on se donne rendez-vous, et cette fois, j'étais revenue vers Pré-au-Lard. A la base, j'avais hésité à revenir à Londres, mais je me suis raisonnée. Passer par chez Fortarôme, parce que c'était clairement ce qui me tentait, serait trop risqué, assurément. Même si goûter à toutes ses douceurs me mettait déjà l'eau à la bouche, rien que d'y songer. J'ai toujours été gourmande, c'est un fait, et sa boutique n'aidait absolument pas à soigner mon addiction au chocolat et aux sucreries en tous genres, si bien que lorsque j'étais encore parfaitement libre de mes allées et venues, j'y faisais régulièrement un tour. Et pour le coup, je me demande s'ils ont remarqué que je ne venais plus... Quoi que Hope y passe de temps en temps pour moi, et ses attentions me touchent d'ailleurs toujours. Voilà que je me demande si elle l'aura fait cette fois-ci, non mais sincèrement, Kath, un jour faudra te sevrer de ces trucs sucrés, hein... On pourrait croire que l'approche d'une Lune concentrerait mes envies sur de la viande rouge, saignante à souhait, mais... pas que en fait, parce que si, aussi, évidemment. Et si j'arrêtais de penser à de la nourriture, un peu ?

On s'est retrouvées, donc, ma cousine et moi, du côté de la cabane hurlante. L'extrémité de la ville, en dehors de celle-ci, réputée hantée donc laissée à l'abandon... L'endroit convenait pas mal à nos retrouvailles et à notre besoin de discrétion. On est restées à distance de la cabane, cependant, des fois que le passage jusqu'à Poudlard soit utilisé... et puis... quelque chose me dérangeait, sans que je ne parvienne tout à fait à mettre le doigt dessus. Notre nuit s'est passée comme toutes les autres, je me suis réveillée aux côtés de ma cousine, le soleil pointant tout juste, et je me suis redressée pour la tirer elle aussi des bras de Morphée. On ne dort jamais bien longtemps, mais je crois que l'une comme l'autre, on s'en fiche éperdument. Je me suis levée, alors, et je me suis rhabillée tranquillement. Il y a bien longtemps que le froid ne me fait plus d'effet, mais ça n'est pas son cas à elle, si bien que c'est la chaleur de mon corps et le duvet, imperméabilisé par un sort, qui la protégeait de la neige. L'avantage de son animagie, c'était qu'elle ne se retrouvait pas complètement nue au petit matin, contrairement à moi. Mon avantage, c'était que j'étais beaucoup moins pudique qu'elle.

« Il va falloir que je me procure certains ingrédients à nouveau... Tu crois que tu pourras
- Trouver du tue-loup ? »

Je me suis retournée, nouant un ruban sur le haut de mon corsage, pour voir ma cousine me tendre l'ingrédient en question, m'arrachant un sourire.

« Est-ce qu'il y a un jour où tu ne penseras pas à tout avant même que j'aie besoin d'exprimer quoi que ce soit ?
- Mmmh... Pas sûr. Oh ! Au fait, rien à voir, mais t'as un bonjour de la part de Leeroy...
- Depuis quand tu vois Lee, toi ? Et quand est-ce que tu as arrêté de l'appeler Jefferson... ou l'autre con ? »

Je crois que j'ai rarement vu ma cousine aussi gênée. Et ça aussi, ça m'a fait sourire.

« Tu lui diras bonjour pour moi aussi... Et... Que si je peux pas lui donner de nouvelles directement, mais que ça change rien, il reste...
- ... un de tes plus proches amis, je sais... Mais il avait pas trop l'air d'y croire...
- Je peux pas le contacter, ça le mettrait en danger...
- Je sais. Mais pas lui. »

Un soupir, et j'ai passé une épaisse cape de velours sur mes épaules. On a ramassé nos affaires pour reprendre la direction du village, où j'étais simplement partie pour dire au revoir à ma cousine et transplaner loin de tout, de sorte de ne pas être découverte, en continuant à me demander si je devais effectivement suivre son sous-entendu et le contacter ou non... mais je ne m'attendais clairement pas à... ça.

La première chose qui m'a frappée, ça a été l'odeur qui se dégageait de sa silhouette. Celle d'un Loup, assurément. Etonnamment, je n'en ai pas côtoyé beaucoup pendant ces onze années, et je connais surtout l'odeur de ma cousine, dont l'animagie diffère cependant de la lycanthropie. Mais là, le doute n'était pas permis. Le plus surprenant, cependant, a été de reconnaître son visage, et je crois que la surprise s'est lue sur mon visage à cet instant. Et sur le sien aussi.

« J'avais raison, tu es un loup-garou.
- Et toi aussi...
»

Outre la surprise, cependant, autre chose me dérangeait. L'odeur du sang, mais pas celui d'un animal... et...

« Je me passerais des explications, mais je suis content de vous voir toutes les deux.
- Je t'en demandais pas mais...
»

J'ai pris ses poignets, sous le regard étrangement silencieux de ma cousine, pour en observer les marques.

« Ca, ça n'est pas nécessaire, tu sais ? »

Ca, donc, cette façon qu'il a de se mutiler - peut-être pas volontairement, mais tout de même - pour éviter d'être un danger - parce que c'est bien de ça qu'il s'agit, n'est-ce pas ? - ça me fait de la peine, clairement. Moi aussi, j'ai eu peur d'être incontrôlable. J'ai toujours cette terreur d'ailleurs, depuis que j'ai blessé et tué, involontairement. Mais ça n'arrive pas, tant que la potion Tue-Loup est prise à temps.

« La potion suffit. Et si t'as pas confiance en ta préparation... Disons que c'est ma spécialité.
- Et il paraît que je joue pas mal les messagers... »

Un regard entendu vers ma cousine, je crois que pour nous deux, les choses sont claires. Reste à savoir ce qu'Ely en pensera, mais... Arrête de te faire du mal, s'il te plaît. Moi ça me plaît pas, et à Louve non plus.



Dernière édition par Kathaleen O'Riordan le Mar 3 Juin - 5:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

administratrice

ϟ PARCHEMINS : 62

MessageSujet: Re: I don't quite know How to say How I feel- Kath    Mer 8 Jan - 12:40

I don't quite know How to say How I feel
We'll do it all Everything On our own



 
La surprise avait été grande de voir les deux demoiselles là dans les parages, ça faisait des semaines que je n'avais eu aucune nouvelles, ni de Hope que j'ai toujours protégé et Kath qui a toujours été une très bonne amie. C'est étrange de les revoir ici à quelques kilomètres de Poulard, ici où l'on passait quelques week-end lorsqu'elles étaient autorisés. De bons souvenirs en perspective, en tout cas ils avaient été ma deuxième famille et j'avais pu compter sur eux quand j'avais perdu la mienne, bien que mon Oncle et ma Tante soit mort après ma scolarité. J'avais toujours fait avec, bien que je me sentais un peu responsable me croyant maudit ou quelque chose dans le genre étant donné que mes parents qui ne m'avaient jamais accordé un regard étaient mort aussi. Je dois être une sorte de malédiction à moi tout seul et le loup garou en moi le confirme encore plus.

Elle a remarqué tout de suite mes poignets, sans doute qu'elle à senti le sang, ça doit être surtout ça en fait. J'ai essayé de ma dégager, mais elle à toujours eu une poigne plutôt forte. J''ai levé les yeux au ciel, ce n'était pas nécessaire disait-elle, pour moi ça l'était. Je n'avais pas envie de me balader dans le coin surtout parce que je suis professeur et que si on me voit comme ça ne risque de pas plaire à tout le monde et puis si j'attaque quelqu'un parce que je ne me contrôle pas tout le temps au moins là-bas j'étais sur que ça n'arriverais pas, même si la potion à toujours fonctionné pour le moment. J'ai retire mon bras de sa poigne n'ayant pas envie d'évoquer ça, mais y étant forcé.

« Si c'est nécessaire. Tu as peut-être plus l'habitude que moi, mais c'est tout récent alors je n'ai pas envie de prendre de risques.»


Je déteste cette nouvelle partie de moi, je ne l'accepte pas encore et je crois qu'elle risque de s'en apercevoir vu la tête que je tire. Je n'aime surtout pas me sentir si impuissant quand ça arrive, me sentir animal, ce n'est pas du tout mon truc. Je ne sais pas ce qu'Hope à voir dans tout ça, ni pourquoi elle est là d'ailleurs, ce n'est pas une loup-garou, alors c'est quoi? Elle jouait les messagers, mais quoi d'autres?Curieux je ne peux m'empêcher de lui demander espérant dévié la conversation.

« Et toi ? Tu n'en es pas une, mais il y autre chose n'est-ce pas?»


Je ne sais pas ce qui m'a fait penser à ça, peut-être qu'à force d'avoir étudié la métamorphose j'arrive à reconnaître toutes sortes de métamorphose, en tout cas je sens qu'elle arrive à se transformer, comme un animagi je dirais, à moins que se soit le côté loup qui arrive à me l'indiquer, sans que je ne comprenne comment.

« Une animagi, depuis quand exactement, ne me dit pas que tu te transforme en loup aussi se serait suicidaire de ta part.»


J'avais dis ça à moitié en plaisantant, mais visiblement ça avait l'air d'être bien ça, oops, moi et mon tact habituel. Je ne comprenais pas pourquoi elle avait besoin de ça, elle aurait pu choisir une autre forme qu'un loup, elle n'avait pas conscience des risques qu'elle prenait et je n'étais pas du tout pour ce qu'elle faisait, mais comme toujours je n'ai pas mon mot à dire alors je me suis contenté de me taire la mine renfrognée.  
 

   
   
made by pandora.

 
 

 


 

_________________
the only  unbearable thing
  is that nothing is unberable


Dernière édition par Elysandre Carrigan le Jeu 13 Mar - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://kingsofthenight.forumactif.org/


ϟ PARCHEMINS : 40

MessageSujet: Re: I don't quite know How to say How I feel- Kath    Lun 10 Fév - 17:00

I don't quite know how to say how I feel

Vendredi 17 janvier 2014

C'était étrange de le recroiser là, maintenant, et de découvrir... notre particularité commune. Etrange, et déstabilisant, parce que malgré les années, le seul autre Loup avec lequel j'aie jamais été en contact a été mon "Père". Celui dont je me serais bien passé de la rencontre, en somme. Celui que je ne souhaiterais qu'une chose si je recroisais sa route : le tuer. Cette fois, c'était complètement différent. Parce que je connaissais Elysandre depuis l'enfance, d'une part, parce que nous étions sous forme humaine, aussi... Et parce que sans trop l'expliquer, je sentais sa jeunesse, aussi. Et instinctivement, le désir de protection s'imposait.

On n'était pas sur la même longueur d'ondes, cependant, concernant notre malédiction commune et le voir se mutiler ainsi avait le don de me mettre hors de moi. Je pouvais comprendre la démarche, certes, mais y être confrontée, ça ne me plaisait pas, et je ne me suis jamais fait prier pour dire ce que j'avais à dire, ça n'a pas loupé sur ce point non plus. Je ne m'attendais quand même pas à une réaction aussi vive de sa part, même on sortait juste de la Pleine Lune et que ça avait donc, forcément, une influence sur nos ressenti. Exacerbés.

« Si c'est nécessaire. Tu as peut-être plus l'habitude que moi, mais c'est tout récent alors je n'ai pas envie de prendre de risques.
- Ca, je l'ai bien senti, que c'était récent. Et je ne te demande pas de prendre des risques, juste d'arrêter de te mutiler, c'est différent. Des entraves, il y en a d'autres si tu y tiens tant. Magiques, par exemple...
»

Ma première transformation avait eu lieu comme ça, sous une bulle magique, un champ protecteur qui m'empêchait de quitter le petit périmètre qu'elle représentait, et donc, d'aller blesser qui que ce soit, pour peu que la potion Tue-Loup que j'avais prise pourtant ne fasse pas suffisamment effet. Je voyais bien à sa réaction et à la tête qu'il tirait qu'il n'appréciait pas ce qu'il était devenu, et c'était plus que compréhensible, mais être la cible de sa frustration ne me plaisait pas le moins du monde. Et c'est pire encore quand il reprend la parole.

« Et toi ? Tu n'en es pas une, mais il y autre chose n'est-ce pas ? Une animagi, depuis quand exactement ? Ne me dis pas que tu te transformes en loup aussi, ce serait suicidaire de ta part... »

Ma main s'est levée avant même que ma cousine n'ouvre la bouche, et pourtant, elle a le verbe facile...

« Je te permets pas de me parler comme ça, encore mois de juger quoi que ce soit de ce que je fais. Tu ne sais rien de tout ça, alors me donne pas de leçon, certainement pas vu ce que tu t'infliges tout seul.
- La seule personne a avoir des actions autodestructrices ici, c'est toi Elysandre... »

J'ai tourné la tête vers Hope, senti l'émotion autant qu'elle était visible sur son visage. Ses yeux trop brillants, les poings serrés de rage... Nos regards se sont croisés et elle a rajouté à mon intention, cherchant manifestement à ne plus un instant croiser les yeux d'Ely.

« Si tu n'as plus besoin d'autre chose Kath... Je vais y aller.
- Va... »

J'ai pris ma cousine dans mes bras, lui ai murmuré que ça allait s'arranger bien que je n'en sois pas réellement convaincue et l'ai laissée s'éloigner sans un regard pour le blond à nos côtés. Je crois qu'elle ne voulait surtout pas qu'il la voie aussi chamboulée. Dire qu'ils s'appréciaient énormément et qu'il la protégeait par le passé... Aujourd'hui, c'était lui qui lui causait du tort, peut-être pas complètement consciemment mais tout de même...

« La prochaine fois que tu insultes ma cousine, je te jure que c'est pas juste ma main sur ta joue que tu vas recevoir. »

J'ai laissé échapper un soupir, deux doigts pinçant l'arrête de mon nez, comme si ça allait pouvoir me calmer, et j'ai replongé mes yeux émeraude dans les siens.

« Reprenons. Tu es Loup depuis peu... Comment ça s'est passé ? »

Raconte-moi ton histoire et je te raconterai la mienne... ou plutôt la nôtre.



Dernière édition par Kathaleen O'Riordan le Mar 3 Juin - 6:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

administratrice

ϟ PARCHEMINS : 62

MessageSujet: Re: I don't quite know How to say How I feel- Kath    Jeu 13 Mar - 14:48

I don't quite know How to say How I feel
We'll do it all Everything On our own



 
La situation était à mon désavantage, comment j'aurais pu avoir le dernier mot alors qu'elles étaient deux, que l'une d'entre elle soutenait l'autre et qu'en prime ce sont des filles toutes les deux coriaces. Quoi que j'aurais pu dire, je n'aurais pas eu le dernier mot, j'aurais toujours l'air du débutant. Je me fiche de ce qu'elle peut penser, enfin dans les grandes lignes je fais semblant que ça ne m’atteins pas, mais forcément ce n'est pas vrai. Je suis juste déçu qu'elle ne comprend pas mon point de vue. Me dirait-elle qu'elle n'a pas eu peur quand ça lui est arrivé, comment faisait-elle à ses débuts? N'y a t-il que moi qui doute des effets de la potion tue loup ? Jusqu'à présent il est vrai qu'elle fonctionne, mais on ne sait jamais. Je préfère m'enchaîner plutôt que de courir le risque de tuer mon meilleur ami, ou n'importe qui d'autre.

« Et qui te dis qu'à force d'en prendre la potion fera toujours effet? Qui te dit qu'une seule fois elle ne pourrait pas ne pas marcher et se serait une catastrophe? Je n'ai pas envie d'être un tueur. Je n'ai déjà pas envie d'être ça, alors si je dois en plus prendre le risque de m'en prendre aux autres c'est non.»

Je ne changerais pas d'avis sur la question. Je me suis retourné des centaines de fois la question en tête, me demandant si j'avais raison ou tord et j'en arrivais toujours à la même conclusion. Je ne pouvais pas prendre le risque, d'une part de me faire remarquer et d'autre part de blesser quelqu'un. Je ne saurais pas réagir à l'appel du sang, je ne saurais pas réagir, je suis trop inexpérimenté pour oser me balader en loup sans que je ne cours un danger ou que j'en fasse courir aux autres, c'est bien trop risqué pour moi. Je ne m'étais pas attendu à ce que ma plaisanterie au sujet d'Hope fasse réagir Kath si vite. Je n'ai pas vu sa main arriver j'ai surtout senti la claque qu'elle m'a donnée, ma tête à tourner du même côté que sa main qui m'envoyait sa gifle, elle a toujours eu une sacrée poigne, cela se confirme bien. Je ne voyais pas pourquoi les filles le prenait si mal. Je savais que j'avais raison, c'était four de prendre ce risque. J'ai levé les yeux au ciel, autodestruction, franchement si j'avais voulu réellement m'autodétruire je me serais suicidé depuis bien longtemps, mais mieux vaut que je garde cette réflexion pour moi. Je n'ai pas envie de recevoir une autre gifle. Hope n'avait visiblement pas envie de m'entendre plus. Elle s'en allait et je lui ai tout de même fait un signe timide de la main pour lui dire au-revoir lui montrant que je m'en voulait déjà d'avoir été aussi dur.
« Je ne m’autodétruis pas, je me protège et je protège les autres c'est tout. Chacun à sa méthode.»

J'ai soupiré lorsque Kath m'a incendiée. Je sais comment elle est lorsqu'on s'en prend à sa famille, je ne tenais vraiment pas à me mesurer à elle, mais elle est souvent trop impulsif pour comprendre que je n'avais pas de mauvais intention. Je ne vois pas pourquoi elle le prend aussi mal et puis elle sait aussi bien que moi que mon but n'était pas d'insulté Hope, je les aimes beaucoup toutes les deux, mais elles sont bien trop montée au quart de tour à mon goût.

« Tu sais bien que je ne cherchais pas à l'insulter. Je l'ai toujours défendue je ne vois pas pourquoi ça changerait, j'essayais simplement de comprendre pourquoi elle tient temps à prendre ce risque.»

Quoi que Kath dise, je ne changerais pas d'avis, je considérerais toujours ça comme un risque. J'ai soupiré une nouvelle fois lorsqu'elle me demanda comment j'avais été transformé. On était vraiment obligé de passer par là? Je m'en serais bien passé, je n'aime pas beaucoup raconter cette histoire, je ne l'ai d'ailleurs jamais fais jusqu'à présent.

« Il y a moins d'un an. Tu te souviens de ma petite amie? Tout le monde disait que je n'avais rien à faire avec elle, qu'elle était de leur côté, je ne voyais rien parce que je l'aimais. On s'est fait attaqué par de rebelles, c'est là que j'ai compris qu'elle était du côté du nouveau gouvernement. On s'est disputé à propos de ça, j'étais à son bureau et je suis reparti, on venait de rompre, enfin bref, il était tard et je n'ai pas compris ce qui arrivait, pas avant de sentir ses dents dans ma chair, j'ai cru qu'il allait me tuer, mais il a pas vraiment eu le temps. Quelque chose l'a fait fuir et je me suis réveillé dans un endroit que je connaissais pas, on m'a retrouvé sur le bord de la rue et on m'a soigné, mais ils m'ont dit qu'il était trop tard et que je devrais m'y faire.»

Ma vie semble toute tracée depuis le début, comme si je n'avais pas le droit à une seule seconde de bonheur, d'abord la mort de mes parents, même si je ne les portais pas dans mon cœur ils m'avaient quand même mis au monde, puis celle de mon oncle et ma tante chez qui je logeais et maintenant ça, à croire que j'étais maudit, oui ça ne pouvait être que ça une malédiction.
 

   
   
made by pandora.

 
 

 


 

_________________
the only  unbearable thing
  is that nothing is unberable


Dernière édition par Elysandre Carrigan le Sam 21 Juin - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://kingsofthenight.forumactif.org/


ϟ PARCHEMINS : 40

MessageSujet: Re: I don't quite know How to say How I feel- Kath    Dim 1 Juin - 8:40

I don't quite know how to say how I feel

Vendredi 17 janvier 2014

Oh ce que j'aurais aimé que Hope entende ses pensées et voir sa tête lorsqu'Ely suggérait qu'elle était une fille coriace. Ca n'est notre don ni à l'une, ni à l'autre, cependant, et à cet instant, tout ce que je sais, c'est qu'il a fait de la peine à ma cousine, et évidemment, ça ne me plaît pas. Je peux tout à fait comprendre qu'il ait peur, qu'il craigne de blesser ou pire, tuer quelqu'un, et rien qu'à y penser, je frissonne intérieurement.

« Et qui te dit qu'à force d'en prendre la potion fera toujours effet ? Qui te dit qu'une seule fois elle ne pourrait pas ne pas marcher et ce serait une catastrophe ? Je n'ai pas envie d'être un tueur. Je n'ai déjà pas envie d'être ça, alors si je dois en plus prendre le risque de m'en prendre aux autres c'est non. »

Je sens bien sa détermination, et quelque part, je peux la comprendre. Mais se faire du mal ? Non, ça, c'est hors de question, je ne peux clairement pas le laisser faire ça. J'en aurais plus facilement rien à faire si je ne le connaissais pas, mais là, ça n'est pas le cas.

« Oserais-tu mettre en doute l'efficacité de mes potions, Carrigan ? »

J'esquisse un sourire, je ne prends pas vraiment ça de travers, mais je voudrais bien qu'il comprenne qu'il va falloir à un moment où à un autre qu'il fasse preuve de confiance. Envers le Tue-Loup, envers ses amis, et envers lui-même aussi. On reviendra sur Hope ensuite, mais pour l'heure, il y a vraiment trop d'autres choses dont il faut qu'on discute.

« Je ne m’autodétruis pas, je me protège et je protège les autres c'est tout. Chacun à sa méthode.
- Ne te méprends pas Ely, Hope et moi, on ne cautionne pas la façon de faire, mais on comprend très bien pourquoi tu le fais.
»

Plus qu'il ne l'imaginait, sans doute. Et quand il se justifie pour l'incartade qu'on vient d'avoir, je lâche un soupir résigné. Bon, d'accord, Hope d'abord. Peut-être que ça lui permettra de comprendre, finalement.

« Tu sais bien que je ne cherchais pas à l'insulter. Je l'ai toujours défendue je ne vois pas pourquoi ça changerait, j'essayais simplement de comprendre pourquoi elle tient temps à prendre ce risque.
- Pour moi.
»

Et je sens bien qu'il va falloir que je donne plus de détail, et ça ne me plaît pas beaucoup non plus. Raconte-moi ton histoire, je te raconterai peut-être la mienne... Non, sûrement. Je sais que c'est nécessaire, mais même si je ne renie pas le moins du monde ce que j'ai fait, je le referais 10.000 fois pour mes cousins s'il le fallait, ça n'est jamais une partie de plaisir que de l'évoquer. Comme ça ne doit pas l'être pour lui non plus.

« Il y a moins d'un an. Tu te souviens de ma petite amie ? Tout le monde disait que je n'avais rien à faire avec elle, qu'elle était de leur côté, je ne voyais rien parce que je l'aimais. On s'est fait attaqué par de rebelles, c'est là que j'ai compris qu'elle était du côté du nouveau gouvernement. On s'est disputé à propos de ça, j'étais à son bureau et je suis reparti, on venait de rompre, enfin bref, il était tard et je n'ai pas compris ce qui arrivait, pas avant de sentir ses dents dans ma chair, j'ai cru qu'il allait me tuer, mais il a pas vraiment eu le temps. Quelque chose l'a fait fuir et je me suis réveillé dans un endroit que je connaissais pas, on m'a retrouvé sur le bord de la rue et on m'a soigné, mais ils m'ont dit qu'il était trop tard et que je devrais m'y faire.
- Je vois.
»

A croire que les médicomages auraient vraiment besoin d'une cellule psychomagique, parce que niveau tact, c'est pas ça, hein ? Je soupire parce que ça ne me plaît pas non plus de devoir raconter tout ça, mais... chacun son tour, n'est-ce pas ?

« On était partis fêter ma majorité magique, près de chez Hope et Honor, sur la plage. Hope a toujours été un peu en retrait, ça n'a pas fait exception et moi j'étais... disons occupée un peu plus loin. Et un type qui avait été discuter avec elle est venu en courant vers nous, livide et tremblant comme une feuille, parlant d'un monstre. Un loup, évidemment. Ma cousine était tétanisée, et son frère et moi on s'est interposés. Il en a écopé la balafre que tu lui as connu ensuite, et moi j'ai été mordue. De la même manière, le temps qu'on arrive à l'hôpital magique et qu'on nous soigne, il était trop tard. Mais Hope, au moins, n'a rien eu. »

Je ne l'ai pas forcément regardé tout du long, plongée dans nos souvenirs, mais à cet instant, je braque mes prunelles émeraudes sur les siennes.

« Imagine ce que tu ressentirais à sa place. De savoir que deux des personnes qui te sont les plus chères au monde ont été blessées, et marquées à vie, pour te protéger. Je ne sais pas pour Honor, mais moi, je ne renierai jamais ce que j'ai fait, ça n'empêche qu'elle a beau ne plus en parler depuis des années, je crois que jamais elle ne s'ôtera de la tête qu'elle est responsable de ça. Et que je lui répète un milliard de fois que c'est ce loup et pas elle, le fautif, n'y changera rien. »

Un nouveau soupir m'échappe et je passe les mains dans mes cheveux, comme pour les remettre en place, même si ça n'avait pas grand chose de nécessaire.

« J'ai essayé de lui faire changer d'avis, au départ. Je refusais qu'elle fasse ça pour moi. Mais c'est une tête de mule, elle aussi, tu sais. Et au final, je ne peux pas vraiment dire que je sois triste de l'avoir avec moi ces nuits-là. Elle n'aura jamais le problème de perdre le contrôle d'elle-même... Disons qu'elle assure mes arrières, en quelque sorte. »

Je ne suis pas la fille la plus tactile du monde, à moins qu'il s'agisse de ma cousine ou d'une aventure, mais Ely fait partie des personnes desquelles je me sens suffisamment proche, à la base, et plus encore à présent, si bien qu'à nouveau, je prends une de ses mains dans les miennes.

« Je conçois que tu ne veuilles pas aller courir des fois que tu perdes le contrôle, mais... On peut t'entraver sans que tu aies à te faire du mal. J'ai passé mes premières Lunes sous un dôme magique que rien ne pouvait traverser, ni dans un sens, ni dans l'autre, et Hope est tout à fait capable de le recréer - histoire que mon état de nerfs à l'approche de la Lune ne gâche pas tout... »

Je ne le quitte plus des yeux. Ca me fait de la peine de savoir ce qu'il s'inflige, et je voudrais qu'il entende raison, mais ma cousine et moi, on est deux têtes de mules suffisamment bornées pour savoir comme ça peut être difficile de faire changer quelqu'un d'idée.

« Laisse-nous juste t'aider, Ely. T'es plus tout seul maintenant... »

Parce que clairement, qu'il accepte ou non, on est maintenant tous les trois dans le même bateau... La même meute, même, qu'on en soit conscients ou non.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

administratrice

ϟ PARCHEMINS : 62

MessageSujet: Re: I don't quite know How to say How I feel- Kath    Sam 21 Juin - 17:42

I don't quite know How to say How I feel
We'll do it all Everything On our own




La peur de faire du mal au autres est plus présente que celle de me faire du mal. Je ne supporterais pas perdre le contrôle et blesser quelqu'un parce que je n'ai pas pris toutes mes précautions alors je préfère rester dans la cabane hurlante et m'attacher plutôt que de gambader dans la forêt. C'est un responsabilité et se sont mes choix. Je ne peux prendre le risque de me transformer hors de cette cabane. Je ne sais pas si elle peux le comprendre, mais ma transformation à eu un véritable effet sur moi et je ne suis plus du tout l'homme que j'étais avant. Je suis plus attentif et beaucoup moins serein. Si je mets en doute l'efficacité de ses potions ? … Je ne sais pas, je ne me rappel pas qu'elle en ai loupé en effet, mais j'ai surtout peur que ça ne fonctionne pas sur moi.

« Non ce n'est pas ça, c'est … compliqué. Je ne peux pas me résoudre à sortir en sachant que je ne suis plus moi-même, en sachant que durant ces nuits là je suis un loup qui n'a pas tout à fait les même besoin que moi. Je ne fais pas encore un avec lui … avec ce …»


J'ai du mal à accepter d'être un loup-garou et je n'arrive même pas à le dire tout haut, si ce n'est pas pathétique ça, sérieusement, je crois que je devrais aller parler de tout ça à un psycomage, mais ça serait avouer ce que je suis et ça c'est hors de question. Elle comprends pourquoi je le fait … je n'en suis pas si sûr, sinon elle ne me dirait pas que ce n'est pas bien, sinon elle ferait sans doute la même chose.

« Tu crois vraiment que tu comprends? Tu ne serais pas entrain de me dire que c'est mal si c'était vraiment le cas.»


Je pense à la place des autres, c'est un de mes soucis, mais je ne peux pas faire autrement que de me dire qu'elle dit ça simplement pour être gentille et pour ne pas m'engueuler plus. Je vois bien qu'elle est remontée, je vois bien qu'elle a envie de me tirer les vers du nez, mais je ne suis pas encore capable de la suivre et d'accepter de me balader en tant que loup, même avec sa potion aussi bien faite qu'elle soit.

Elle est toujours autant attachée à sa cousin et c'est bon de savoir que certains choses ne changent pas. Elle sait aussi bien que moi que je ne voulais pas la blesser, que j'ai dis ça parce que j'étais surpris et je le suis encore plus lorsqu'elle me dit qu'elle le fait pour elle. Je dois dire que je ne comprends pas. Je ne comprends pas pourquoi Hope tiens à prendre ce risque, ni pourquoi elle tient tant à être là. Je lui ai raconté mon histoire, ma transformation et c'est toujours étrange de le dire tout haut. Je fini en baissant la tête, ne m'attendant pas à ce qu'elle dise grand chose. Qu'y avait-il à dire de toute manière?

Je fus surpris d'apprendre comment ça s'était passé pour elle et je dois dire que je comprenais mieux. Hope se sentait coupable … mais devait-elle pour autant mettre sa vie en jeu, je n'en suis pas si sûr, même si j'aurais sans doute fait la même chose si c'était arrivé à quelqu'un que j'aimais et j'aurais adoré être métamorphe. Je dois dire que je suis assez surpris de ne pas l'avoir déceler plutôt alors que je suis professeur de métamorphose. Un dôme magique … je ne sais pas. Je ne sais pas si ça réglera mon problème. Ça me touche qu'elle me dise que je ne suis plus touche et je crois que ça voit dans mes yeux.

« Je … ne sais pas quoi dire. Et si ça tourne mal ? »


Il faut toujours que je vois le mal partout, c'est à se demander comment j'ai fais jusque là pour rester en vie.



made by pandora.





_________________
the only  unbearable thing
  is that nothing is unberable
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I don't quite know How to say How I feel- Kath    

Revenir en haut Aller en bas
 

I don't quite know How to say How I feel- Kath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ils sont tous morts
» Ruby Caldwell ··· I feel my heart start beating to my favorite song
» I'm giving you a nightcall, tell you how i feel. le 06/03 à 02h
» If I ever feel better ๑ 24/05 | 15h40
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hidden Thestral :: ALENTOURS ET AUTRES LIEUX :: Pré Au Lard-